VIDEO. ASSE-PSG: «Je crois qu’il n’a pas vingt ans»… Kylian Mbappé adulé par tous après son nouveau chef-d’œuvre, épisode 267

FOOTBALL Kylian Mbappé a encore marqué les esprits, dimanche à Saint-Etienne (0-1), en inscrivant l’unique but du match d’une superbe volée

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Kylian Mbappé a marqué dimanche son 19e but en 18 matchs de L1 cette saison. Une moyenne correcte, non?
Kylian Mbappé a marqué dimanche son 19e but en 18 matchs de L1 cette saison. Une moyenne correcte, non? — JEFF PACHOUD / AFP
  • Kylian Mbappé a offert la victoire au PSG, dimanche dans le Chaudron, grâce à une volée en déséquilibre conclue en pleine lucarne (0-1, 73e).
  • Ses coéquipiers tout comme ses adversaires sont sans cesse admiratifs de cet immense talent, deuxième buteur le plus prolifique dans le Top 5 européen.

« Face à une équipe comme ça, le danger peut venir de n’importe qui. Bon, sur ce coup-là, ce n’est pas n’importe qui. » Yann M’Vila a eu cette formule cocasse, dimanche soir, pour décrypter LE but de la 25e journée de Ligue 1. Car le tournant de cet ASSE-PSG (0-1) n'est pas venu de Colin Dagba ou de Layvin Kurzawa mais bien de Kylian Mbappé. On disputait la 73e minute de jeu et il ne se passait pas grand-chose dans le Chaudron, jusqu’à une relance au pied dans l’axe et guère allongée de Stéphane Ruffier.

En cinq secondes, une tête de Leandro Paredes, une autre d’Angel Di Maria, et une ouverture lobée de Daniel Alves, l’ancien buteur monégasque s’est retrouvé en bonne position dans la surface stéphanoise. Encore que, le ballon venait de derrière son dos et l’obligeait à s’arracher en taclant. Les trois quarts des attaquants de L1 auraient ponctué l’affaire en expédiant un ballon dans le kop nord. Mais avec « Kyky », pas de souci, ça se finit en pleine lucarne. Et en toute simplicité évidemment, vous connaissez le phénomène.

L’égal en stats d’un Cristiano Ronaldo cette saison

« Alves me la met bien, je la joue à l’instinct et je la mets dans la lucarne, raconte-t-il au micro de Canal+, n’ayant pas souhaité s’arrêter après en zone mixte. Il n’y a pas beaucoup d’équipes qui vont venir gagner ici, on l’a fait. » Un chef-d’œuvre qui a notamment poussé le compte Twitter de l’UEFA à une gratifiante comparaison. Au passage, l’homme clé des Bleus a (à nouveau) affolé le compte français d’Opta. En marquant l’unique but du match contre l’ASSE, il est devenu le premier joueur français à compter 19 buts après seulement 18 matchs dans une saison de Ligue 1 sur les 45 dernières années.

Et en bonus track, ce sublime but fait de lui le deuxième buteur le plus prolifique d’Europe dans les cinq grands championnats après Lionel Messi, et à égalité avec Cristiano Ronaldo. Des stats détonantes, surtout pour un joueur n’ayant pas encore tiré le moindre penalty cette saison. « Il faut continuer, viser le plus haut possible, rappelle-t-il. Les stats, c’est bien, mais je pense que l’équipe, c’est mieux. » So Mbappé style.

« Il a 28 ou 29 ans vu comme il gère facilement la pression »

Sans surprise, on a eu droit à un concert de louanges dans les travées de Geoffroy-Guichard, à commencer par l’entraîneur des Verts Jean-Louis Gasset. « On a perdu sur un but venu d’ailleurs, d’un joueur de 19 ans [20 ans en vrai], qui deviendra le meilleur du monde d’ici deux ou trois ans. Pour son âge, la maîtrise qu’il a dans le jeu, sa lucidité et ses analyses après les matchs me bluffent. » Son jeune âge pousse d’ailleurs Thiago Silva à s’en amuser devant les micros.

« Kylian est toujours présent et important pour nous, avec ou sans Cavani et Neymar. Il y a beaucoup de pression sur lui, mais je crois que Kylian n’a pas 20 ans (sourire). Il a 28 ou 29 ans vu comme il gère facilement la pression. Ce n’est pas normal de voir un joueur aussi intelligent et qui a déjà une telle expérience à 20 ans. Je suis surtout content car il joue pour l’équipe. C’est la chose la plus importante que Kylian doit faire. »

« Il ne faut pas lui donner de limite »

En évoquant sa « faim de marquer, marquer, marquer » et le qualificatif de « joueur spécial », Thomas Tuchel n’était pas en reste au sujet de sa pépite. Le capitaine parisien Marquinhos prévient même : « Avec un joueur comme ça, il ne faut pas lui donner de limite. Il a une bonne tête et il sait très bien gérer ses émotions. »

Comme lorsqu’il s’est tranquillement dirigé vers les caméras après son but dimanche pour lâcher un rafraîchissant « c’est cadeau ». Ou lorsqu’il a voulu troller le jardinier de Geoffroy-Guichard dans une sacrée punchline captée ci-dessus par l’émission « J+1 ». Vous avez dit MVP de la soirée ?