Mercato OM: Mario Balotelli et les supporters marseillais sont-ils faits pour s'entendre?

FOOTBALL Mario Balotelli, nouvel avant-centre de l’OM estime qu’il « ressemble » aux supporters de l’OM « au niveau du caractère ». On a demandé aux fans marseillais ce qu’ils en pensaient…

Jean Saint-Marc

— 

Mario Balotelli n'a signé que pour six mois à Marseille.
Mario Balotelli n'a signé que pour six mois à Marseille. — C. Paris / AP / SIPA
  • « Au niveau du caractère, je pense qu’on se ressemble », estime Mario Balotelli, impatient à l’idée de découvrir le Vélodrome en tant que joueur de l’OM. Il pourrait disputer quelques minutes lors du match OM-LOSC, ce vendredi, à 20h45.
  • De nombreux supporters sont enthousiastes et pensent que le tempérament du fougueux avant-centre italien va convenir à l’OM. Après les timides Germain et Mitroglou, nombre d’entre eux espéraient la signature d’un fort en gueule.

« Super Mario », l’homme qui leur faut ? Dans un climat de défiance vis-à-vis de la direction olympienne, la signature de Mario Balotelli pourrait permettre à l'OM de reconquérir son Vélodrome. L’avant-centre correspond au portrait-robot de l’attaquant qui a tout pour s’imposer à Marseille et pour convaincre les - très exigeants - supporters de l’OM. Il en est en tout cas convaincu, comme il l’a dit lors de sa présentation :

A Marseille, la tifoseria est très intense. Ce sont de beaux supporters, qui attendent beaucoup des joueurs. Ils ont beaucoup d’attentes envers, moi, aussi. Ce qui me semble normal. Au niveau du caractère, je pense qu’on se ressemble. »

« S’il ne déconne pas, Balotelli arrivera très vite à se mettre tout le monde dans la poche. Le public marseillais est un peu fou, comme lui, confirme Najet Rami. Yannis, un autre supporter de l’OM, a développé toute une théorie : « Je pense que ça va coller ! Un Italien qui débarque à Marseille, ça ne laisse jamais indifférent ! Il a raison quand il dit qu’il nous ressemble : Marseille, c’est la démesure, l’exubérance, la tchatche… On est tous des descendants de Napolitains ! »

« On voulait un tatoué ! »

Pour lui, Balotelli « n’est pas lisse, n’est pas fade », concrètement aux deux derniers attaquants recrutés, Valère Germain et Kostas Mitroglou. « On voulait un tatoué, un mec qui dégage quelque chose », conclut Yannis, persuadé que « dès que Balotelli va exulter face au virage sur un but, ça suffira à enflammer le Vélodrome et il sera immédiatement adopté ! »

« S’il dépasse les effets d’annonce et les grands discours, il sera adopté. Les supporters cherchent des guerriers, rien d’autre », embraye Jérémy. C’est peut-être ça le souci, d’ailleurs : Mario Balotelli n’est pas toujours un « guerrier » sur le terrain, surtout quand il s’agit de faire le pressing ou de redescendre défendre (quelle drôle d’idée).

« Il n’a jamais respecté ses clubs »

« Sur le plan sportif, on préfère les attaquants qui se battent, qui donnent tout, développe Florent. Balotelli est plutôt nonchalant, ce qui ne colle pas trop. S’il est dans le mal, en manque de réussite et qu’en plus il ne s’arrache pas sur le terrain… Les supporters lui tomberont dessus. » Balotelli en Mitroglou bis ? Florent reste tout de même plutôt optimiste : « Il est dans l’excès, dans la folie… Comme nous. Depuis Gomis, on attend un attaquant qui embrasera le Vélodrome ! »

View this post on Instagram

Level completed ✅ #OMnation

A post shared by Olympique de Marseille (@olympiquedemarseille) on

Seul ombre à ce tableau du coup de foudre annoncé… Cette prédiction de Max, un des patrons de la Populaire Sud, à Nice : « On n’est pas potes avec les Marseillais, hein, mais si je devais leur donner un conseil… C’est leur rappeler que Balotelli est à l’image du football moderne. Centré sur lui, intéressé seulement par sa personne et son pognon. Il n’a jamais respecté aucun de ses clubs, il vient de nous cracher à la gueule… Je ne vois pas pourquoi il se comporterait différemment à Marseille. »