OL-Reims: Traoré et Lopes ont évité le pire... Encore décevants, les Lyonnais pointent à quatre points du Losc (1-1)...

FOOTBALL L'OL voulait rattraper ses deux points de retard sur le Losc, ce vendredi. Il en compte désormais quatre après son triste nul (1-1) face à Reims... 

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Après s'être vu refuser un but par le VAR, Bertrand Traoré a finalement ramené les siens à égalité (1-1).
Après s'être vu refuser un but par le VAR, Bertrand Traoré a finalement ramené les siens à égalité (1-1). — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

OL-REIMS 1-1 (Bertrand Traoré pour Lyon; 70e, Chavarria pour Reims, 34e).

Match de la 20e journée de Ligue 1 terminé

22h45 : Vous l’avez compris, cette semaine de reprise était assez sombre pour l’OL, malgré la qualif sérieuse en Coupe de France à Bourges samedi dernier. L’info du soir, c’est que le Losc, solide dauphin du PSG, a gratté deux points de plus aux Lyonnais ce soir. Même si Lyon compte un match en retard, ces quatre points d’écart ne sont pas anodins. Vous retrouverez demain matin en ligne sur 20minutes.fr des articles revenant sur cet OL-Reims (1-1). Merci de nous avoir suivis et belle soirée/nuit à toutes et à tous.

This is it au Parc OL, sacrée mauvaise opération pour les Lyonnais avec ce 1-1 !

90e : L’OL pousse toujours en vain. Ce serait quand même « choupirama » que cette étrange rencontre se finisse sur un duel de feu Mendy-Mendy, non ?

88e : Une question essentielle : est-ce que Konan n’aurait pas encore mieux fait de se faire tatouer un poussin plutôt que d’aller chercher à gagner du temps vers le poteau de corner lyonnais ? Il avait vraiment un bon coup à jouer en contre-attaque, c’est dommage pour le Stade de Reims. Et oui on sait, on est un peu timbré parfois sur nos matchs livés.

82e : OK Martin Terrier a eu une belle opportunité juste avant. Mais c’est bien Reims qui semble plus proche de la gagne là en contres. Marcelo se fait totalement mystifier par une passe dans son dos. Entré sept minutes plus tôt, Sheyi Ojo se retrouve en duel avec Anthony Lopes mais l’international portugais sort parfaitement devant lui. La parade qui sauve Lyon !

76e : Tout n’est pas réglé côté lyonnais. Action assez incroyable : le défenseur central Yunis Abdelhamid, guère réputé pour ses courses à la Mbappé, récupère un ballon dans son camp et remonte tout le terrain tranquillement. Il conclut par une frappe du droit largement au-dessus dans une défense cata dans son replacement sur ce coup.

Enfin à noter qu’au moment du but de Bertrand Traoré, Martin Terrier était déjà positionné le long de la touche pour le remplacer. Sortir deux secondes après avoir égalisé et relancé l’OL, il y a quand même de quoi hurler le refrain du Désenchantée de cette brave Mylène Farmer, nope ?

On vous décrit cette égalisation : Bertrand Traoré s’appuie sur Moussa Dembélé à l’entrée de la surface. Celui-ci lui remet bien le ballon en une touche. Immense surprise, le Burkinabé tente une frappe du droit que Konan dévie de la cuisse. Pas mal de réussite (pour une fois ce soir) pour l’ancien joueur de l’Ajax.

70e: BUUUUUUUUT de Bertrand Traoré (1-1) !

69e: Ouuuuuuh le frisson sur le but de Lopes. Quasi seul, Chavarria écrase sa tête dans les neuf mètres.

64e : Sur corner, Marcelo (qui a hérité du brassard de Fekir à la pause) se fend d’une tête piquée de peu à côté. On ne va pas dire que ça s’est joué à un poil de mérinos mais ça sent quand même le déverrouillage du verrou rémois… To be continued.

62e : 2e changement côté OL : L’avant-centre Moussa Dembélé remplace le défenseur central Fernando Marçal. Changement de système donc : on oublie de 3-5-2 et on passe à un 4-3-3. en même temps, était-ce bien utile d’avoir trois défenseurs pour s’occuper de Chavarria, archi esseulé en pointe ? Vous avez 30 minutes pour plancher sur la question.

On peut trouver le public lyonnais assez exigeant et trop rapide pour dégainer des sifflets. Mais depuis la pause, le virage nord fait bien partie de la Team Believer. Encouragements, coups de pression sur des décisions arbitrales… Le 12e homme joue un rôle dans cette meilleure entame de l’OL.

L’OL est quand même dans une bien meilleure dynamique qu’avant la pause, grâce notamment à la fraîcheur apportée par le héros des chocs face à City, cet insaisissable Maxwel Cornet.

53e : La lose se poursuit pour lui : une semelle involontaire d’Abdelhamid l’empêche de jouer un ballon aérien. Benoît Millot va consulter les images… mais pas de péno pour l’OL ! Ça sent sacrément la mauvaise soirée car ça pouvait se siffler.

50e: Quelle soirée de loooooooose pour Bertrand Traoré qui se retrouve dans la même situation qu'en première période en face à face avec Mendy. Sauf que là, il n'est pas hors jeu et bute sur le gardien rémois.

47e : Grosse occase d’entrée : Maxwel Cornet, qui vient de remplacer à la pause Nabil Fekir (encore assez tristoune), hérite d’un bon centre de Memphis Depay mais il bute lui aussi sur Edouard Mendy.

C'est reparti à Lyon: L'OL va devoir gagner en imagination et en rythme pour éviter une deuxième claque en une semaine. 

On vous décrit un peu mieux le surprenant but rémois (on n’a pas eu le temps de le faire tranquillement) : longue relance au pied d’Edouard Mendy, relais de Romao, excellente ouverture de Mbemba sur le côté droit pour Oudin puis centre pour Chavarria qui se joue de la défense lyonnaise pour jaillir et tromper Lopes. Vous avez bien suivi ? Nous, on revient à la reprise, bon repos à vous.

C'est la mi-temps, et ça va être chaud pour l'OL, qui s'est mis ses supporters à dos avec une première période galère face aux ultra défensifs/réalistes Rémois (0-1).

43e: Reprise très lourde de l'entrée de la surface de Tanguy Ndombele mais Edouard Mendy est impeccable.

42e : Les travées d'un Parc OL assez désert commencent à bien siffler, sauf là où ça sort banderole et entonne «Emmenez-moi à Geoffroy-Guichard...», un classique.

35e: Et bim, comme contre Strasbourg, l'OL se fait piéger sur l'une des seules sorties de balle rémoise. BUUUUUUUT de Chavarria opportuniste et premiers sifflets assez fournis au stade !

33e: Chapeau au compte OL+ pour cette vanne bien sentie.

 

26e : Alerte AUTOBUS IMMONDE ! On en a vu une tripotée de blocs (très très) bas au Parc OL. Mais chapeau David Guion : un 4-5-1 minimaliste au possible, avec ce bon vieux Romao au centre du jeu. Du grand art d’équipe partie pour agacer longtemps un Lyon peu tranchant.

22e: Première frappe cadrée lyonnaise pour Memphis Depay, très decevant mardi, mais tranquillou pour Edouard Mendy, gardien bien sous-côté de L1 au passage. Les experts de MPG savent.

20e : Ouverture géniale « à la Stevie G » de Memphis Depay pour Léo Dubois, mais l’ancien Nantais ne trouve personne sur son centre en retrait devant le but de Mendy.

A noter que le Losc l'a officiellement emporté (1-3) à Caen avec des buts de Pépé, Leao et Araujo. Les Lillois se posent plus que jamais en candidats sérieux au podium.

18e : La gardienne de l’OL et des Bleues Sarah Bouhaddi est à l’affût sur ce coup. C'est dingo cette affaire, il faut le reconnaître. Allez, on va tenter de changer de sujet.

 

13e : C’est assez ouf quand même, Bertrand Traoré (bien lancé par Houssem Aouar) se voit refuser un but alors que sur les images, il ne semblait pas hors jeu. Allez, on va nous dire qu’une partie de son gros orteil gauche l’était. Encore de quoi révolter les (nombreux) détracteurs du VAR cet épisode n’empêche…

13: Instant VAR messieurs dames quel suspense !

10e : Coup franc très bien placé mais gâché par le Rémois Mathieu Cafaro puis lourde frappe lointaine à côté de Fernando Marçal (très bon depuis l’installation du 3-5-2), ça s’anime (très) gentiment.

7e : A noter tout de même par rapport au match de mardi la titularisation en pointe de Bertrand Traoré, aux côtés de Memphis Depay, à la place de Martin Terrier. Buteur juste après son entrée en jeu contre Strasbourg, le Burkinabé a un gros coup à jouer ce soir pour s’installer pour de bon dans le 11. Car il faut le dire, Moussa Dembélé n’a pas encore vraiment pris ses marques à Lyon.

6e: Premier léger frisson avec Nabil Fekir héritant d'un ballon en pleine surface. Mais bien pris, il s'est manqué au moment de servir en retrait un partenaire.

4e : Rien à signaler pour le moment, l’OL cherche tranquillement à construire face à neuf Rémois d’emblée positionnés extrêmement bas, à l’exception de Pablo Chavarria.

C'est parti au Parc OL !

20h44: A cinq minutes de la fin de son match à Caen, le LOSC mène toujours (0-2), et prend donc virtuellement cinq points d'avance sur l'OL. Il va donc vite falloir recoller pour l'OL.

20h40 : Petite interview sur Canal + de Bruno Genesio. Trois jours après Strasbourg, il souhaite sans surprise « aller de l’avant ».

 

20h36: Et voici la compo côté rémois, on vous avoue volontiers qu'on ne se hasardera pas à vous évoquer d'éventuelles surprises dedans.

 

20h35: Et hop, on attaque avec les compos des deux équipes. Voici pour l'OL, on n'est pas loin de l'équipe type, étant que Rafael est toujours blessé. Il est cette fois remplacé par Léo Dubois et non Kenny Tete, c'est la seule petite surprise ce soir.

 

20h30 : Nous voilà en place au formidable outil pour vous faire vivre ce match OL-Reims pour cette 20e journée de Ligue 1. 

19h56 : A la pause, Lille mène déjà 2-0 à Caen. Les Lyonnais ne vont donc a priori pas pouvoir tergiverser bien longtemps...

19h45 : Ce match arrive au lendemain d’une sortie médiatique forcément significative de Bruno Genesio. On vous laisse juger l’épineuse question de son timing de prolongation (ou non) à Lyon.

 

19h45 : Pour bien vous mettre dans le bain, on vous suggère deux lectures de 20 Minutes, à savoir les conséquences de l’élimination en Coupe de la Ligue, alors que le titre leur tendait les bras en raison de l’élimination juste après du PSG face à Guingamp (1-2).

 

19h45 : Bonsoir à tous ! Bienvenue sur le site de 20 Minutes pour suivre cette rencontre de Ligue 1 entre l’OL et Reims, ce vendredi (20h45). Le principal enjeu de la soirée côté lyonnais sera de s’accrocher au Losc, actuel dauphin du PSG et évoluant à Caen juste avant cet OL-Reims.

Bonsoir m’sieurs dames, petite question du jour pour commencer : quelle est la défaite la plus surprenante de l’OL cette saison ? Sa curieuse élimination en quart de finale de Coupe de la Ligue, il y a trois jours contre Strasbourg (1-2) ou son non-match à Reims (1-0) lors de la 2e journée de Ligue 1 ? Car les supporters lyonnais ont une nouvelle fois eu la preuve cette semaine que leur équipe était souvent aussi irrégulière qu’agaçante. Et surtout lorsqu’on l’imagine sereine au moment d’affronter une modeste formation. Ce sera à nouveau le cas ce vendredi (20h45) contre des Rémois (9es). Spoil : le Stade de Reims ne devrait pas se présenter à Décines dans un 4-3-3. 4e meilleure défense du championnat, il a tout du bloc bas solide pouvant poser des problèmes à l’OL de l’ère Bruno Genesio. Reste à voir la force de réaction des Lyonnais, qui ont un objectif de taille ce soir. A savoir faire mieux que le Losc (2e avec deux points d’avance mais un match de plus au compteur), qui évolue en ce moment à Caen.

>> Rendez-vous à 20h30 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 20h45…