Incidents PSG-Belgrade: Paris échappe au huis clos contre Manchester et n'est sanctionné que d'une amende par l'UEFA

FOOTBALL L’UEFA s’est montrée plutôt clémente envers le PSG après les incidents contre Belgrade en octobre dernier…

A.L.G. avec AFP

— 

Les ultras parisiens lors de PSG-Belgrade.
Les ultras parisiens lors de PSG-Belgrade. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Champagne du côté des supporters du PSG. Alors que certains redoutaient une sanction de huis clos (partiel ou total) à l’occasion du 8e de finale de Ligue des champions contre Manchester United en mars prochain (après les incidents qui avaient émaillé la rencontre face à l’Etoile Rouge de Belgrade au Parc des Princes le 3 octobre dernier), ceux-ci peuvent souffler. L'Uefa n'étant a priori pas compétente pour juger les faits de violence se déroulant hors des enceintes sportives, celle-ci n'a donc pu juger que le craquages de quelques fumigènes en tribune. 

En effet, comme annoncé par L’Equipe, l' UEFA​ a simplement infligé une amende de 35.000 euros au PSG, qui pourra donc recevoir les Mancuniens lors du match retour de C1 dans un Parc des Princes rempli et animé par ses ultras. La commission de discipline de l’Uefa, réunie jeudi, a également condamné le club serbe à une amende de 25.000 euros pour « chants illicites ».