OL: «Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui vont tomber contre nous», prévient Jean-Michel Aulas avant le tirage

FOOTBALL Jean-Michel Aulas a signé une sortie dont lui seul à le secret avant le tirage au sort des 8es de finale de Ligue des champions, ce lundi (à partir de midi)...

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas, ici lors du choc de D1 féminine entre le PSG et l'OL, le mois dernier au stade Jean-Bouin.
Jean-Michel Aulas, ici lors du choc de D1 féminine entre le PSG et l'OL, le mois dernier au stade Jean-Bouin. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • Le tirage au sort des 8es de finale de Ligue des champions aura lieu ce lundi à partir de midi. Il concerne notamment le PSG et l’OL.
  • Les Lyonnais devraient tomber sur du très lourd, entre le Barça, le Real, la Juve, le Bayern, Dortmund et Porto.
  • Pour autant, Jean-Michel Aulas n’a « pas du tout de crainte » et espère défier le Real Madrid de Karim Benzema.

Aborder avec joueurs et dirigeants un tirage au sort de Coupe d’Europe à venir est classiquement un concours de banalités, à coups de « il n’y a que du beau monde ». Mais même dans cet exercice, Jean-Michel Aulas est capable de nous surprendre. Après un convaincant succès (3-0) dimanche contre Monaco, Jean-Michel Aulas s’est amusé d’une question sur le plateau très relevé des 8es de finale de Ligue des champions, dont les affiches seront dévoilées ce lundi à partir de midi.

Entre Le Barça, le Real, la Juve, le Bayern, Dortmund et Porto, JMA est-il prêt à rencontrer un énorme morceau ? « Oui, mais il y a Lyon et c’est déjà ce qui se fait de mieux en ce moment en Ligue des champions, lâche le président lyonnais. Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui vont tomber contre nous. »

« Je suis convaincu qu’on peut faire un exploit »

Une sortie médiatique 100 % JMA tranchant avec son annonce de «Petit Poucet» de la compétition, juste après la qualification à Kiev. « On n’avait plus l’habitude d’aller en 8es de finale de la Ligue des champions, c’est un immense bonheur, rappelle-t-il. Il faudra faire un exploit pour se qualifier en quarts de finale mais je suis convaincu qu’on peut le faire. »

Pour le tirage, il n’a « pas du tout de crainte » mais une préférence pour le Real Madrid. « Ce n’est pas du tout parce qu’on imagine pouvoir les taquiner mais c’est une question d’image, précise le dirigeant lyonnais. Quand le Real vient chez vous, c’est un match qui est vu par le monde entier. » Et des retrouvailles potentielles entre Karim Benzema et son club formateur, ce qui serait « un beau clin d’œil » pour Bruno Genesio.