Manchester City: Raheem Sterling accuse les médias britanniques d'alimenter le racisme en Grande-Bretagne

FOOTBALL L'international anglais a pointé du doigt deux articles publiés par le «Daily Mail»...

A.L.G. avec AFP
— 
Raheem Sterling a subi des insultes racistes face à Chelsea.
Raheem Sterling a subi des insultes racistes face à Chelsea. — Jed Leicester/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

L’international anglais Raheem Sterling a accusé dimanche les journaux britanniques d'« alimenter le racisme » par leur manière de parler des footballeurs noirs, au moment où une enquête a été ouverte sur des soupçons d’insultes racistes le visant lors du match contre Chelsea samedi.

Le joueur de 24 ans a posté sur Instagram un texte accompagné de deux captures d’écrans d’articles du Daily Mail. Le premier à propos de Tosin Adarabioyo, le second sur Phil Foden, deux jeunes coéquipiers de Sterling à Manchester City qui ont acheté une maison pour plus de deux millions d’euros, selon le journal.

« Traitement médiatique inacceptable »

« Le jeune garçon noir [Adarabioyo] est considéré sous un mauvais jour. Ce qui contribue à alimenter le racisme et les comportements agressifs », a écrit Sterling. Alors que l’article sur Adarabioyo se concentre sur le fait qu’il a dépensé environ 2,5 millions d’euros pour une propriété sans avoir fait une apparition en Premier League, le milieu de terrain blanc Foden, 18 ans, est décrit comme ayant « préparé son avenir ».

« Vous avez deux jeunes joueurs en début de carrière, (…) tous deux ont fait une bonne action, c’est-à-dire acheter une nouvelle maison pour leurs mères qui ont consacré beaucoup de temps et d’amour à les aider à arriver où ils sont », a déclaré Sterling, qualifiant le traitement médiatique d'« inacceptable ».

« Donc, pour tous les journaux qui ne comprennent pas pourquoi les gens sont racistes de nos jours, tout ce que j’ai à dire, c’est qu’il faut une nouvelle réflexion au sujet de la médiatisation équitable et de donner à tous les joueurs une chance égale », conclut le joueur.