Fichage ethnique: Les responsables du PSG vont s'expliquer devant Roxana Maracineanu et Marlène Schiappa

FOOTBALL «Nous nous réservons tous les droits d'agir» a expliqué la secrétaire d'Etat...

20 Minutes avec AFP

— 

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, le 10 octobre 2018.
Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, le 10 octobre 2018. — CHAMUSSY/SIPA

Des responsables du Paris Saint-Germain, dans la tourmente après les révélations sur un fichage ethnique au sein du club, vont rencontrer la semaine prochaine la ministre des Sports Roxana Maracineanu et la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes et à la Lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, a annoncé cette dernière dimanche.

«Nous allons recevoir cette semaine, ensemble, toutes les deux, les responsables du PSG», a déclaré Mme Schiappa lors de l'émission «Dimanche en politique» sur France 3.

Cette affaire de fichage ethnique de jeunes joueurs au sein d'une cellule de recrutement du PSG, entre 2013 et 2018, a été révélée jeudi par un collectif de médias européens, dont en France Mediapart et «Envoyé Spécial».

«Nous nous réservons tous les droits d'agir, rien n'est fermé», y compris en justice, «mais d'abord nous allons recevoir le club pour savoir ce qu'il a à dire», a souligné Mme Schiappa.

« Consternant » 

Qualifiant de «consternant» ce fichage ethnique, la secrétaire d'État a rappelé que «le fichage ethnique est interdit en France». Vendredi, la Ligue des droits de l'Homme a porté plainte contre X pour «discrimination» et pour «collecte et traitement de données à caractère personnel faisant apparaître les origines raciales ou ethniques».

Jeudi, Mme Maracineanu avait exprimé sa «consternation» et demandé à la Fédération française de football (FFF) et à la Ligue de football professionnel (LFP) «d'examiner ce dossier». La FFF a annoncé vendredi qu'elle avait saisi son Conseil national de l'éthique (CNE).

De son côté, le PSG a lancé une enquête interne et promis vendredi d'en «partager dès la semaine prochaine les résultats avec les instances et autorités de tutelle afin de faire toute la lumière sur le sujet».

Le club a évoqué ces derniers jours une «initiative personnelle» du responsable, à l'époque des faits, du recrutement du centre de formation dédiée aux territoires hors Ile-de-France, Marc Westerloppe. Celui-ci a quitté le club parisien au début de l'année pour rejoindre le Stade Rennais.