Naples-PSG: Paris ramène un bon match nul même s'il a caressé l'espoir de faire mieux (1-1)

FOOTBALL Défaite interdite pour les joueurs de Tuchel sous peine de voir la qualification s'éloigner pour de bon...

J.L.

— 

Bernat délivre les Parisiens avant la pause
Bernat délivre les Parisiens avant la pause — Carlo Hermann / AFP

Naples - PSG 1-1

Bernat 45e

Insigne 61e sp

Allez on va se quitter là dessus. Paris est encore dans la course et ce n'était pas gagné avant cette soirée. On se retrouve pour supporter l'OL demain, qui peut faire un grand pas vers la qualif en cas de victoire contre Hoffenheim. Des bises la famille. 

Draxler au micro de RMC Sport >> «ON a bien joué en première mi-temps. Mais on a mal commencé après le repos. Malheureusement il y avait hors-jeu avant le penaltyd e Naples, et il y avait penalty sur Bernat d el'autre côté. Ils ont changé des choses à la mi-temps, Carlo Ancelotti a beaucoup d'expérience. Il faut continuer comme ça. C'est un groupe difficile jusqu'au bout». 

FINITO AU SAN PAOLO. Le nul est pas scandaleux mais un petit goût d'inachevé quand même après avoir ouvert le score en première mi-temps. Paris reste troisième du groupe avant de recevoir Liverpool. Va falloir serrer les fesses jusqu'au bout. 

Naples 6 points

Liverpool 6 points

PSG 5 points

Etoile rouge 4 points

91e: Paris met tout ce qui lui reste dans la bataille. Les Napolitains sont cramoisis. ALLEZ LAAAAAAAAAAAA

88e: Magnfique tacle à la glotte de Verratti sur L'ancien bordelais Ounas pour couper un contre dangereux. Le jaune est pas cher payé. 

87e: Arrête de réclamer des fautes toutes les trois minutes Neymar. Tu fatigues tout le monde. Et surtout, ça ne sert à RIEN. 

83e: KYLIAN MUY CRIMINAAAAAAAAAAAAAAAAAL !!! La grenouille de Bondy qui ouvre trop son pied sur ce cadeau de Kehrer en retrait. C'est pas possible....

78e: Les attaquants sont cramés deux deux côtés. Kylian compris. Pas sûr qu'il y a ait encore assez d'essence pour voir une équipe prendre le dessus sur l'autre. 

75e: Paris a remis le crampon sur le ballon. Il y a encore la place d'aller chercher un peu mieux. J'y crois. Faut juste retrouver un peu Mbappé devant. Et bientôt Cavani qui remplace Di Maria. 

72e: Bernat réclame un penalty et Rothen gueule comme un veau qu'on égorge au micro. Vu de ma fenêtre, pas de quoi porter le sifflet à sa bouche, même s'il y a contact. 

 

 

69e: La furie napolitaine s'est un peu calmée. Tuchel va lancer Maesto Kimpembé pour remettre de l'impact derrière. Même si dernièrement, Presnel fait plutôt flipper qu'autre chose. 

66e: A deux doigts du drame sur chaque pressing napolitain. Pfiou je sue des aisselle, pas vous?

63e: INSGINE SANS TREMBLOTER. 1-1. Bon, c'est archi-mérité, ne nous le cachons pas. Il faut sortir la bouteille à oxygène là. 

62e: Le défenseur brésilien rate son dégagement, Callejon en profite et Buffon n'a pas le choix, il est en retard. Penalty pour Naples alors que le PSG était en train de survivre. 

61e: NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON. NOOOOOOOOOOOOOOOOON THIAGO.

58eBUFFONNNNNNN IL MILAGROOOOOOOOOOOOOO !!! Le gardien italien aimante tous les ballons mais là c'est littéralement panique à bord sur le Costa Concordia. 

55e: IL EST ACCROCHEEEEE LA NEYMAR BORDAYYLLLL !!!! Bon il réclame un peu trop facilement mais il partait seul au but. Ca méritait mieux ce contre mené par le duo Neymar Mbappé. 

53e: La marée bleu et blanche est arrivé sans prévenir. Callejon allait exécuter Gigi à bout portant mais Kehrer a mis la jambe au dernier moment. Pression énoooooooorme sur le but parisien. 

51e: BUFFON ENCOOOOOOOOOORE !!!! Il a de beaux restes le papy italien. Metens avait tenté un petit lob de fouine. Il fallait s'attendre à ce que sa se complique un peu. 

49e: LA PARAAAAAAAAAADE DE GIGIIIIIIIIIIIIIII !!! Première action frisson du napoli avec de la vitesse. Mertens a le temps de frapper mais Buffon se détend bien. 

47e: C'est reparti à Napoli. On va tout de suite voir si Carlo leur passé un savon ou pas. Parce qu'au delà de son but, Paris a un peu trop maîtrisé les débats en première mi-temps. 

Mi-temps sifflée dans la foulée. Super opération pour le PSG, et c'est globalement mérité, parce que Naples n'a pas montré grand-chose. Pourvu que ça dure. 

45eBERNNNNNNNNNAAAAAAAAAAAAAAAAT !!!!!! LE BUT DU DIABLE VAUVERT. LE chantier de Mbappé sur l'aile gauche et le petit Espagnol qui arrive à la mettre au fond on sait pas comment.OUIIIIIIIIIIIII

 

 

43e: Qu'il se retourne vite de diaaaaaaaaaaaaable d'Insigne. Mais du haut de ses 76 ans, Buffon n'a même pas haussé un sourcil. On attend toujours un truc qui ressemble à une occasion. 

39e: Neymar il régale mes petits potes c'est quelque chose. Mais il peut pas à la fois la donner et être à l'arrivée, ce qui arrangerait tout le monde. 

35e: Arghhhhhhhh Meunier appuie moi un peu plus ton centre garçon. Kylian attendait l'offrande au second poteau. Paris a clairement les meilleures opportunités. Mais c'est plus des escarmouches que des occasions, pour le moment. 

32e: Match un peu décevant pour le moment. J'ai l'impression que la défaite de Liverpool a un peu changé la façon d'aborder le match des deux côtés. Un nul convient à tout le monde en fait. 

29e: L'ovation du San Paolo pour le tacle sublime de Koulibaly sur Mbappé. Il a essayé de le prendre sur la vitesse mais Papa était là. Quel joueur. 

26e: Bon coup-franc gratté par Neymar. Allez Thiago va me mettre un coup de casque là-dessus. Arf il la touche en plus. Mais le 2e ballon est dégagé. 

23eKYLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAN !!! Elle était dure à mettre cette reprise excentrée mais on y a cru. Juste au-dessus. Il fait mal sur chaque course en profondeur le Français. 

21e: Pour avoir été au Parc il y a deux semaines, je trouve que le PSG gère globalement beaucoup mieux les manoeuvres napolitaines. Très belle entame, au moins défensivement. 

17e: Popopopopop cette accélération plein axe de Neymar. Digne des meilleurs départs de Lewis Hamilton à Monza. Mais le Brésilien est contré au moment de frapper. 

14e: Beaucoup d'amour pour Lorenzo Insigne. Je le ferais bien signer au PSG moi. Son petit jeu entre les lignes, c'est une Parma de chez Pietro (que je sui en train de manger pour rester dans le thème de la soirée)

11e: j'ai raté le hug entre Carlo et Nasser. Espérons qu'il rigole encore comme ça dans 90 minutes le prési. 

 

9e: Un peu comme à l'aller, Naples joue par séquences et choisit ses moments pour exploser à la récupération. Mais les Parisiens sont plus patients qu'à l'aller. Encore le round d'observation quoi. 

5e: MAMMA MIA MARCOOOOOOOOO. La première banderille parisienne. Kylian s'amuse sur le bord d ela surface, le ballon arrive en retrait à Verratti contré à bout portant. Dommage. Mais c'est ce qu'on veut voir. 

3e: Le joli repli défensif de Bernat alors que Cajjelon arrivait lancé comme un dragster. Naples confisque le ballon sur cette entame. 

1eANDIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAMO !!!! Vendez-nous du rêve messieurs !!!!

20h58: Le San Paolo plein comme un oeuf malgré son état de délabrement avancé. Un ovni dans l'univers très policé des nouveaux stades en périphérie à la mode. On vous en touchait un mot ce matin, si vous avez encore deux minutes pour lire. 

20h54: Le point sur le classement du groupe avant le coup d'envoi. L'Etoile Rouge revient dans la course pour tout, y compris les 8es de C1. 

 

20h48: Terminé au Markana. Immense sensation avec la victoire de l'Etoile Rouge. Voilà qui va nous permettre de regarder le match du PSG un peu plus détendus du nombril. 

20h34: Cavani acclamé par les Tifosi qui n désespèrent pas de le revoir un jour sous le maillot napolitain. Notre envoyé spécial s'est penché sur cette possibilité. A lire ici. 

 

20h16: Liverpool attaque très fort mais pour le moment l'Etoile Rouge ne rompt pas. Toujours une barre ou une jambe pour empêcher les Anglais de réduire le score. 

20h13: pas de surprises non plus dans le onze napolitain. Ancelotti fait confiance à la même équipe qu'à l'aller. 

 

20h08: La composition de Tuchel est celle que vous avez lu partout. Un 3-4-3 sans Rabiot ni Kimpembé, qui voient Kherer et Drakler leur passer devant dans la rotation. Dur dur. Dur aussi pour Cavani, qui commencera sur le banc. L'Urugayen revient à peine de blessure. 

 

20h03Buona Sera a tutti les 20 minuti. Avant de basculer sur les compos, une trèèèèèèèèèèèès bonne nouvelle en provenance de Serbie. L'Etoile Rouge mène 2-0 contre Liverpool au Marakana. Du coup, le PSG peut se retrouver en tête de sa poule en cas de victoire ce soir !!! Mais restons patients, il reste 40 minutes à jouer à Belgrade. 

Les supporters parisiens avaient perdu l’habitude d’un estomac qui se noue pendant les premiers frimas de l’hiver. Les voilà déjà au bord du gouffre, tel un vulgaire fan de l’OM ou du stade Rennais qui prie pour que son club passe le réveillon en Ligue Europa. Peut-être le sort qui attend le PSG, d’ailleurs, en cas de nouvelle déconvenue au stade San Paolo. Heureusement, la frappe du bout du monde d’Angelito à l’aller n’oblige pas Paris à gagner. Un petit nul, et il y aura toujours moyen de se rattraper contre Liverpool. Un scénario pas idéal mais sur lequel on ne cracherait pas totalement à une heure du coup d’envoi…