Hoffenheim-OL: «Déçu» par le scénario, Genesio admet quand même que le nul «n'est pas immérité»

FOOTBALL Le coach lyonnais a bien vu les difficultés rencontrées par ses joueurs pendant tout le match...

N.C.

— 

Bruno Genesio lors de la défaite de l'OL face au PSG, le 7 octobre 2018.
Bruno Genesio lors de la défaite de l'OL face au PSG, le 7 octobre 2018. — JOHN SPENCER/SIPA

Forcément, quand on mène à la 92e minute, finir avec un match nul vous laisse des regrets. Mais les difficultés rencontrées par les Lyonnais pendant toute la rencontre mardi soir à Hoffenheim (3-3) n'ont pas échappé à Bruno Genesio au moment de commenter ce partage des points. « C’est un sentiment mitigé, nous sommes frustrés et déçus de n’avoir pas su tenir ces trois points jusqu’au bout. Mais le score n’est pas immérité vu le développement du match », a admis l’entraîneur lyonnais.

« Nous sommes une équipe faite pour jouer »

Cet OL n’est pas vraiment fait pour défendre, on l’aura compris depuis le début de la saison. Les matchs foufous s’enchaînent, avec des gros scores au tableau d’affichage. « Se replier en défense et subir n’aurait pas été la bonne solution, nous ne sommes pas une équipe bâtie pour ça, nous sommes une équipe faite pour jouer, a expliqué Genesio, presque fataliste. Et justement sur la fin du match nous avons trop reculé, trop subi, et quand nous avons récupéré des ballons nous n’avons pas réussi à les garder. »

La bonne nouvelle du soir, tout de même, c’est que l’OL a largement les cartes en main pour voir les 8es de finale. La prochaine réception des Allemands sera cruciale. En cas de victoire - et à supposer que Manchester City​ batte le Shakhtar à domicile (victoire 3-0 mardi en Ukraine) -, les Lyonnais auraient six points d’avance sur le 3e du groupe, avec deux matchs encore à jouer. Là, ça sentirait bon.