Montpellier-Bordeaux: Le transfert de Laborde, le très bon prétexte de Poyet pour quitter des Girondins?

FOOTBALL La rencontre de dimanche (15h) est une bonne occasion pour revenir sur le départ de l'attaquant des Girondins cet été qui a conduit au licenciement de Gustavo Poyet... 

Clément Carpentier

— 

Gustavo Poyet, tout sourire, lors de son départ du Haillan.
Gustavo Poyet, tout sourire, lors de son départ du Haillan. — Nicolas Tucat / AFP
  • Bordeaux se déplace à Montpellier, dimanche (15h), à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1.
  • Les Girondins vont retrouver un certain Gaëtan Laborde dont le tranfert à provoquer le licenciement de Gustavo Poyet cet été. 
  • Mais il semblerait bien que l'Uurguayen avait prévu son coup bien avant l'épisode de ce transfert. 

« C’est une honte ce qu’a fait le club ! », cette phrase de Gustavo Poyet résonne encore dans l’auditorium du Matmut Atlantique. Près de deux mois après son énorme coup de gueule, les mûrs tremblent toujours. Ce soir-là, le 16 août, l’Uruguayen pique une très grosse colère contre ses propres dirigeants après pourtant, une victoire contre Mariupol. La raison ? Il affirme ne pas avoir été mis au courant du transfert de son attaquant Gaëtan Laborde à Montpellier, le jour même de la rencontre : « Personne ne nous a rien dit. Je ne peux pas accepter ça. Je ne sais pas si je vais continuer. »

Voici sa version. Mais est-ce la bonne ? Pas vraiment ! En effet, dès la veille du match, Gustavo Poyet est mis au courant du départ de son joueur par message. Malgré ça, il le maintien dans le groupe pour le match de Ligue Europa et engage de ce fait le bras de fer avec sa direction.

Dans les starting-blocks depuis plusieurs semaines ?

Le matin du jour du match, les dirigeants bordelais rappellent alors à leur entraîneur, une nouvelle fois par message, que Gaëtan Laborde ne sera pas disponible pour la rencontre puisqu'il est déjà en route pour Montpellier où il doit passer sa visite médicale. Gustavo Poyet était donc au courant du transfert. En réalité, la vraie raison de sa colère, c’est qu’il n’accepte pas de voir partir son joueur sans avoir son remplaçant. Autre interrogation, tout cela était-il prémédité comme certains le laissent entendre ?

Oui selon les informations de 20 Minutes ! Ce transfert ne serait qu’un prétexte pour s’échapper du Haillan pour Gustavo Poyet. En effet, l’un de ses adjoints, Mauricio Tarrico, le poussait déjà depuis plusieurs semaines à prendre la poudre d’escampette à cause notamment de la gestion très difficile du mercato. « Ils se tenaient dans les starting-blocks, prêts à partir » confie un fin connaisseur du club.

Un entretien de quelques secondes

D’ailleurs, le lendemain matin du match, lorsque sa direction lui annonce sa mise à pied, il ne tente rien. L’entretien dure une minute trente, montre en main, et l’Uruguay ne cherche pas à se défendre et ne s’excuse pas non plus pour sa sortie médiatique. Comme s'il avait obtenu ce qu’il voulait. Il reviendra simplement une semaine plus tard pour son entretien préalable à son licenciement.

Aujourd’hui, une procédure est en cours entre les Girondins de Bordeaux et Gustavo Poyet. M6, encore propriétaire du club pour quelques jours, n’a pas trouvé de terrain d’entente avec son ancien entraîneur. Et pour l’instant, on ne sait pas ce que compte faire GACP avec l’Uruguayen. Tout ce beau monde pourrait donc rapidement se retrouver aux prud’hommes.