Affaire Ozil: Pour Joachim Löw «il n'y a jamais eu aucune forme de racisme» en sélection allemande

FOOTBALL Le sélectionneur allemand réfute les propos de Mesut Ozil...

A.L.G.

— 

Joachim Löw le 4 juillet 2016 à Evian-les-Bains
Joachim Löw le 4 juillet 2016 à Evian-les-Bains — PATRIK STOLLARZ / AFP

Le sélectionneur allemand Joachim Löw a nié mercredi l'existence de toute forme de racisme dans l'équipe nationale de football avant ou pendant le Mondial en Russie, contrairement à ce qu'a dit Mesut Özil en annonçant sa retraite internationale en juillet.

« Depuis que je suis avec la Fédération allemande (en 2004 comme entraîneur adjoint) il n'y a jamais eu aucune forme de racisme dans l'équipe nationale, les joueurs se sont toujours identifiés à nos valeurs », a assuré Joachim Löw lors de sa conférence de presse de rentrée à Munich, où il doit annoncer la composition de son groupe pour rencontrer la France le 6 septembre en Ligue des nations.

Un communiqué de quatre pages au vitriol

Mesut Özil, qui était l'un des joueurs favoris de Joachim Löw depuis plusieurs années, a claqué la porte de l'équipe nationale après le Mondial, à la suite de la violente polémique autour de ses photos prises avec le président turc Recep Tayyip Erdogan au mois de mai.

Dans un communiqué de quatre pages au vitriol, le joueur d'origine turque a annoncé sa retraite internationale, accusant notamment le président de la fédération allemande Reinhard Grindel de «racisme».