Coupe du monde 2018: Modric? Rakitic? Non, la vraie star des Croates est ailleurs…

FOOTBALL Les supporters des Vatreni sont élogieux à l’égard de tout leur collectif...

Camille Allain

— 

Une femme achète un maillot de l'équipe croate de football, le 14 juillet 2018 à Zagreb. Lancer le diaporama
Une femme achète un maillot de l'équipe croate de football, le 14 juillet 2018 à Zagreb. — C. Allain / 20 Minutes
  • Les supporters croates sont très fiers de voir leur équipe nationale qualifiée pour la finale de la Coupe du monde.
  • Les footballeurs stars Luka Modric et Ivan Rakitic sont les idoles des jeunes. Mais les plus anciens louent le collectif de la sélection.
  • Tout le pays va regarder le match contre l’équipe de France dimanche.
  • Le gardien de Monaco Danijel Subasic est également cité parmi les éléments clés de la sélection.

De notre envoyé spécial à Zagreb,

Au concours des maillots floqués, le match est serré entre Modric et Rakitic dans les rues de Zagreb. Les deux joueurs stars du Real Madrid et du FC Barcelone tiennent évidemment la dragée haute à leurs coéquipiers dans le coeur des kids de la capitale croate​. Samedi, à la veille de la finale de Coupe du monde face aux Bleus, les locaux étaient encore nombreux à acheter le fameux maillot à damiers, vendu à tous les coins de rue.

Mais qui est la véritable star de cette équipe croate ? Le natif de Suisse Rakitic ? Ou Luka Modric, mouillé dans une affaire de corruption ? Nous avons posé la question à un paquet de gens dans Zagreb. Et la réponse nous a surpris. « Pour moi, il n’y a pas de star. La star, c’est l’équipe. Leur secret, c’est qu’ils savent se battre ensemble », lance très sérieusement Anto, la quarantaine.

Ce constat, nous l’entendrons à de multiples reprises. La Croatie, fragile au plan politique et en panne sur le plan économique, voue un véritable culte à son collectif depuis le début de la Coupe du monde. « On les aime tous, ce sont nos héros », lance une ado, maillot sur le dos. « Regardez la Russie, ils n’avaient pas de star et ils ont fait une bonne Coupe du monde. Nous, on veut qu’ils se battent jusqu’au bout, qu’ils restent debout. Peu importe qu’ils gagnent ou qu’ils perdent », jure Ivan, solide gaillard de 50 ans.

Mouillé dans une affaire de corruption, Modric garde la cote

A écouter ces « anciens », ce sont surtout les gamins qui ont fait des deux stars du championnat espagnol leurs idoles. « Ils sont adorés, mais comme tous les joueurs du Real et du Barça. Ils font rêver les gosses », poursuit Ivan.

Même mouillé dans une affaire judiciaire mêlant le très puissant Mamic, Luka Modric n’a pas perdu son aura. « Il aurait dû parler, il aurait pu le mettre en prison (en parlant de Mamic). Je lui en veux un peu, mais aujourd’hui, il nous rend fiers », témoigne Dominik, 15 ans, et membre actif des Bad Blue Boys, club d’ultras du Dinamo Zagreb pourtant vent debout contre la corruption.

Le bon tacle à Ronaldo et Messi

A la différence du public français, qui glorifie Mbappé, Griezmann ou Pogba, la Croatie ne semble pas attendre d’un de ses joueurs qu’il fasse gagner le match. « Un joueur n’a jamais fait gagner une équipe seul. Regardez l’Argentine de Messi ou le Portugal de Ronaldo. Ils sont où ? A la maison ! Et nous, on est en finale », glisse, sourire en coin, Nikola.

Un garçon porte le maillot du Croate Luka Modric, dans les rues de Zagreb, le 14 juillet 2018.
Un garçon porte le maillot du Croate Luka Modric, dans les rues de Zagreb, le 14 juillet 2018. - C. Allain / 20 Minutes

Un homme tient une bonne place dans le cœur des supporters. Danijel Subasic, gardien des Vatreni et de l’AS Monaco, semble jouir d’une sacrée aura. « On sent que c’est le patron. Il a une bonne mentalité, il cadre tout le monde », poursuit Dominik. Dans quelques heures, il devra faire face à l’ancien prodige de son club. L’homme que tout un pays craint : Kylian Mbappé.