Serbie: Soupçonné d'avoir truqué un match, un arbitre est mis en détention pendant trente jours

FOOTBALL Cette mesure a été prise pour empêcher l'arbitre d'influencer les témoins...

A.L.G. avec AFP

— 

Un arbitre assistant signalant un hors-jeu
Un arbitre assistant signalant un hors-jeu — Don Feria/ISI/Shutterst/SIPA

Ca déconne pas en Serbie. La justice serbe a ordonné une détention de trente jours pour  l'arbitre de première division arrêté mardi, soupçonné d'avoir voulu favoriser une équipe en lutte pour une qualification européenne.

Un tribunal de Novi Sad (nord) a décidé de cette mesure pour « empêcher l'arbitre d'influencer les témoins » dans cette affaire, a déclaré Ivana Karapandzic, porte-parole du Tribunal supérieur de Novi Sad.

Un péno imaginaire selon la presse serbe

Srdjan Obradovic « est soupçonné d'avoir tiré profit de sa position officielle pour favoriser l'équipe qui recevait lors du match entre le FC Spartak et le FK Radnicki à Subotica » (nord) samedi, avait annoncé la police après son arrestation.

Le Spartak l'a emporté 3-0, ce qui le place à la troisième place du classement, avec trois points d'avance sur son adversaire du jour. Ce classement le met en position favorable pour une qualification en Ligue Europa. Alors que le FC Spartak menait déjà 1-0, Srdjan Obradovic lui a accordé un pénalty imaginaire, selon la presse serbe.