Le fisc espagnol réclame 5 ans de prison à l'encontre de Xabi Alonso pour fraude fiscale

FOOTBALL L’ancien joueur est accusé de trois délits de fraude fiscale…

A.L.G. avec AFP
— 
L'ancien international espagnol Xabi Alonso montre le ticket du Paris Saint-Germain, durant le tirage au sort de l'UEFA le 11 décembre 2017.
L'ancien international espagnol Xabi Alonso montre le ticket du Paris Saint-Germain, durant le tirage au sort de l'UEFA le 11 décembre 2017. — AFP

Le fisc espagnol, qui accuse l’ex-footballeur du Bayern Munich et du Real Madrid Xabi Alonso de fraude fiscale entre 2010 et 2012, réclamait huit ans et demi de prison contre lui, avait-on appris jeudi de source judiciaire il y a quelques jours. Selon L’Equipe, le procureur de Madrid a finalement requis cinq ans de prison et quatre millions d’euros d’amende contre l’ancien joueur du Real.

L’avocat de l’Etat, qui représente l’administration fiscale, accuse l’ancien international espagnol (114 sélections), âgé de 36 ans, de trois délits de fraude fiscale pour des revenus liés à l’exploitation de ses droits à l’image.

Des faits « suffisamment fondés »

Selon la plainte contre Xabi Alonso, le milieu de terrain aurait évité de payer des impôts en Espagne sur ses droits à l’image en les cédant, avant d’être recruté par le Real Madrid, à une société basée sur l’île portugaise de Madère, où elle était exemptée d’impôts.

Le tribunal de Madrid chargé de l’instruction avait dans un premier temps classé l’affaire, considérant qu’il ne s’agissait que d’optimisation fiscale. Mais le parquet et le fisc étaient revenus à la charge et fin 2017, les juges saisis en appel avaient estimé que les faits reprochés à Xabi Alonso étaient « suffisamment fondés » pour rouvrir le dossier.