VIDEO. Débordements à Lille: Laura Flessel veut «rééduquer les supporters»

FOOTBALL La ministre des Sports juge « insupportable et intolérable » l'envahissement de la pelouse lilloise samedi par les supporters du Losc...

M.C.

— 

Laura Flessel à Pyeongchang.
Laura Flessel à Pyeongchang. — RMC Sport

Laura Flessel prône le « zéro tolérance sur la violence dans les infrastructures sportives ». La ministre des Sports, actuellement à Pyeongchang pour assister aux Jeux paralympiques, a réagi dimanche à l’envahissement de la pelouse lilloise la veille par des supporters mécontents qui s’en sont pris physiquement aux joueurs du Losc.

 

 

« Ici, aux Jeux paralympiques de Pyeongchang, nous voyons une équipe de France fraternelle, fière de véhiculer des valeurs positives du sport, a déclaré la ministre au micro de RMC Sport. Lorsque l’on regarde aujourd’hui Lille, c’est insupportable et intolérable. »

« Rééduquer les supporters »

Interrogée sur la réponse à donner à ces débordements, elle a expliqué son intention, au-delà des sanctions, de « réunir toutes les instances, mettre tous les acteurs autour de la table, […] travailler avec l’instance nationale de supportérisme pour remettre la sécurité au cœur du problème, le sport au cœur des instances sportives et rééduquer les acteurs, les supporters. »

>> A lire aussi : «Cette méthode conduira au chaos», l'ancien président du Losc Michel Seydoux condamne les débordements de supporters

« Rien ne saurait justifier que l’on s’attaque ainsi à l’intégrité physique des joueurs », a souligné l’UNFP, syndicat des joueurs professionnels, après les événements de samedi soir. La Ligue de football professionnel (LFP) a de son côté condamné « fermement les débordements » des supporters de Lille et a annoncé que ce dossier serait mis en instruction dès jeudi soir devant ses instances disciplinaires.

>> A lire aussi : «Ils sont en train de tuer notre club», pourquoi les supporters du Losc ont craqué

Le stade de Lille encourt une suspension à titre conservatoire le temps de l’instruction (en général trois semaines) avant des sanctions qui peuvent prendre la forme de match perdu, avec éventuellement d’autres matches à disputer sur terrain neutre et/ou à huis clos.