Euro 2016: Bon alors, ça vaut quoi l'Irlande, le futur adversaire des Bleus?

FOOTBALL L'Eire sera l'adversaire de l'équipe de France en huitièmes de finale...

Francois Launay

— 

Italie-Irlande, le 22 juin 2016.
Italie-Irlande, le 22 juin 2016. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

A Lille,

On pensait que ce serait l’Irlande du Nord mais finalement ce sera son voisin du Sud que les Bleus défieront dimanche en huitièmes de finale de l’Euro à Lyon. En s’imposant en fin de match contre l’Italie grâce à un but de Brady à la 85e minute, les hommes en vert et leurs géniaux supporters ont décroché leur billet sur le fil en tant que meilleur troisième. Alors, il faut les craindre ou pas ? Eléments de réponse.

>> A lire aussi : C'est sûr, les Bleus affronteront l'Irlande en huitièmes

Le point faible : Une défense friable

Même en dominant la partie face à une Italie bis, privée de ses meilleurs joueurs laissés au repos, l’Eire a trouvé le moyen de se faire peur dès que la Squadra se rapprochait (rarement) de la surface de réparation. Plus largement, on parle d’une équipe qui en a pris trois contre la Belgique en étant inexistante. Et là, c’était l’Italie B en face. Le vrai point faible, c’est derrière.

Le point fort : Attention aux coups de pieds arrêtés

Comme à la bonne vieille époque du kick and rush, la force de l’Irlande réside surtout dans le jeu aérien. Les longs ballons flottants dans la surface peuvent clairement poser des problèmes à notre défense. Il faudra être bien vigilant aussi sur les corners.

Le danger : McClean, le vrai poison

Sorte de Kevin De Bruyne irlandais,le rouquin de 27 ans, qui joue à West Bronwich, pourrait être le danger numéro 1 pour la défense française. Face à l’Italie, il a tout fait dans son couloir gauche. Attention danger.

Le contentieux : la main de Henry

Souvenez-vous, novembre 2009, la France joue sa qualif pour le Mondial en barrage face à l’Irlande. Menée au score, la France égalise en prolongation grâce notamment à une main de Thierry Henry avant le centre pour le but de Gallas. Enorme polémique en France et en Irlande. Certains ont même voulu faire rejouer le match. Au final, la France ira quand même se perdre en Afrique du Sud et l’Irlande sera dédommagée par la FIFA. Mais sept ans après, les Verts veulent enfin prendre leur revanche.. 

Verdict : Alors, on passe ou pas ? 

Clairement, les Bleus sont les grands favoris de ce huitième de finale. On a plus de talent et de potentiel. Par contre, faudra marquer vite pour pas se faire peur. Reste à voir aussi le degré de revanche des Irlandais par rapport à 2009. S’ils ont la rage, ça peut jouer à la marge. Une seule chose est sûre : on perdra le match des tribunes face aux fantastiques supporters irlandais.