FIFA 17: «J'allais pas faire des mamours à Cavani», alors ça donne quoi Pierre Ménès aux commentaires?

FOOTBALL Le célèbre chroniqueur prend le micro pour devenir la nouvelle voix du jeu de foot...

A.Mag.

— 

Pierres Ménès dans la cabine d'enregistrement
Pierres Ménès dans la cabine d'enregistrement — EA SPORTS / La Marque Rose

Vient-on de vivre la fin d’une époque pour tous les amateurs de football et de jeux vidéo ? Les développeurs de la célèbre franchise d’E-Sport FIFA ont décidé de changer leur duo de commentateurs pour l’opus 2017, dont la sortie est prévue en septembre prochain. Exit Franck Sauzée au micro depuis FIFA06 et place à Pierre Ménès, commentateur et chroniqueur du Canal Football Club, aux côtés d’Hervé Mathoux.

Fini les phrases rageantes de l’ancien joueur de l’OM du genre : « La passe était parfaite, le tir encore plus parfait, mais c’est raté » après une superbe tête décroisée de Benzema à l’entrée de surface. terminé d’entendre le commentateur enchaîner sur le célébrissime « C’était quoi ça ? Une passe ? Un tir ? ». On est donc parti en studio voir ce que pouvait donner un FIFA à la sauce Pierre Ménès.

« 80 % de figures imposées et 20 % de figures libres »

« On a commencé fin février ou début mars l’enregistrement, raconte Pierre Ménès, tranquillement installé dans le studio de mixage. En fait les mecs de chez FIFA cherchaient quelqu’un pour les commentaires et ils se sont adressés à moi en me disant "Pierre tu ne connaîtrais pas quelqu’un ?" et du coup je leur ai répondu "moi" et voila. Après comme je suis nouveau il faut refaire tout le jeu et c’est hyper fastidieux car il y a des dizaines de milliers de phrases à enregistrer et on est dans des toutes petites cabines, donc à la fin de la journée c’est dur. Ce n’est pas comme un disque de rap. Je ne raconte pas ma vie. On va dire qu’il y a globalement 80 % de figures imposées et 20 % de figures libres dans ce que je raconte parce que si on veut que les commentaires aient un rapport avec ce que les mecs ont devant les yeux, il faut qu’on suive le canevas. »

>> A lire aussi : VIDEO. PSG: Thiago Silva piège Pierre Ménès dans une caméra cachée

« Cavani je n’allais pas lui faire des mamours »

Bon après il ne faut pas s’inquiéter pour autant, Ménès faut aussi et surtout du Ménès. Le chroniqueur, habitué des phrases cinglantes sur les plateaux télé, place aussi son ressenti et ses avis dans le jeu sans forcément suivre les consignes. « J’ai pas mal de répliques sur les organisations tactiques, sur le rôle de la sentinelle, du 4-4-2… Il y a tout un pan de texte avec des équipes qui jouent en 3-5-2 et moi je dis le 3-5-2 je n’aime pas ça et dans une autre réplique j’explique pourquoi je n’aime pas ça. Parce que tu joues jamais en 3-5-2, c’est une escroquerie. Tu dépeuples le milieu et c’est vraiment un système qui me déplaît ».

Evidemment, certains joueurs se font aussi défoncer. Comme à la télé, le dimanche soir. On pense notamment à trois de ses « cibles » préférées :

  • Cavani : « Tu penses bien que Cavani je n’allais pas lui faire des mamours »
  • Diego Costa : « Le joueur que je déteste le plus sur la planète foot car c’est un enculé fini qui met des coups a tout le monde, un bourricot qui doit prendre 10 matchs de suspension par an pour violence. Donc je l’ai dit comme ça : "c’est le mec que je déteste le plus sur la planète football" ».
  • Evra : « Je n’ai pas eu de réplique sur Evra, j’ai dû être été boycotté. Bon après si j’ai l’occasion je lui mettrais sa petite. »

« J’ai essayé de mettre mon ton »

Grand joueur de FIFA lui-même, « Pierrot » en a aussi profité pour tenter d’améliorer la fluidité des commentaires du jeu. Un gros point noir de la simulation de foot depuis plusieurs années, si bien qu’une pétition lancée sur Change.org en novembre 2015, demandant le remplacement du duo Mathoux-Sauzée, a récolté plus de 10 000 signatures.

Hervé Mathoux à lui aussi, comme depuis 2008, pris part aux enregistrements
Hervé Mathoux à lui aussi, comme depuis 2008, pris part aux enregistrements - EA SPORTS / La Marque Rose

« Ce n’est pas que les précédentes répliques n’étaient pas satisfaisantes mais je les avais trop entendues. Par exemple Sauzée disait souvent, "il ne reste plus que quelques matchs pour la coupe". Et moi comme je ne joue qu’en ligne je ne comprenais pas pourquoi il parlait de coupe, donc quand cette phrase est revenue, je l’ai shootée, enfin je l’ai dite différemment, j’ai essayé de mettre mon ton, même si c’est difficile d’avoir du recul là dessus. »

Reste à savoir si Ménès tiendra micro pour les 10 prochaines années ou ne fera qu’une seule saison à l’image de Paul Le Guen, Eugène Saccomano ou encore Jean-Luc Reichmann (Oui c’était en 1999 et il ne présentait que les avant-matchs mais ça compte).