Euro 2016 : On a refait son match contre la Roumanie avec Olivier Giroud

FOOTBALL L’avant-centre des Bleus a débriefé sa rencontre avec les journalistes avec quelques-heures de recul…

J.L.
Olivier Giroud a remporté son duel avec le gardien roumain.
Olivier Giroud a remporté son duel avec le gardien roumain. — Frank Augstein/AP/SIPA

Il est arrivé avec une banane comme ça, et ce n’est pas juste en rapport à cette victoire pleine de rage des Bleus dans les dernières minutes du match contre la Roumanie ; Avec 17 buts en 49 sélections en comptant sa tête de vendredi, Giroud est devenu le meilleur buteur de l’ère Deschamps en équipe de France. Autant dire que c’est avec les doigts de pied en éventail que l’ancien montpelliérain est revenu sur sa prestation de la veille.

Sa première mi-temps affreuse : deux passes réussies… dont une sur le coup d’envoi

« Je ne vais pas tout mettre sur le dos de la pression, mais sans rentrer dans les détails, il y avait des signes qui ne trompent pas. Les bouches pâteuses, du mal à déglutir… Sans dire que tout vient de là, ça peut expliquer certains passes moins assurées, moins claquées, un jeu moins surprenant ».


Ses occasions ratées de la tête

« Je le montre moins mais je vous avoue qu’intérieurement je m’en veux toujours autant de rater des occasions comme ça. C’est un travail que j’essaie de faire là-dessus, parce que c’est important de moins montrer la déconvenue qu’on peut avoir sur le moment. Ça fait partie du boulot de se remobiliser pour mettre la prochaine au fond. Pour un attaquant, ça peut arriver dès l’action suivante ».



Son but après être monté au duel à l’ancienne

« Est-ce que je fais faute ? Je ne vois même pas que je lui touche le bras, mais sur le ralenti, ça peut se siffler. Après j’estime que ce n’est pas dans les six mètres, donc je peux le toucher. Vous savez, sauter avec les bras le long du corps, ça n’a jamais mené grand monde bien haut. Ça aurait été dur pour moi qui avais vu le ballon au fond des filets que l’arbitre donne coup-franc ».



Sa joie enfin extériorisée

« Quand j’avais marqué à Nantes, on m’avait reproché d’intérioriser un peu trop ma joie, j’avais promis que j’allais extérioriser un peu plus pour la compétition. Il y avait une grosse attente par rapport à ce match. Je continue ma série mais surtout ce but arrive à point nommé. C’est un soulagement d’avoir pu concrétiser une occasion après les deux ou trois que j’avais pu avoir en première mi-temps ».



 

>> Si vous voulez jouer et tenter de remporter l’Euro à la tête des Bleus, c’est par ici

Mettrz vous dans la tête de Deschamps pour gagner l'Euro
Mettrz vous dans la tête de Deschamps pour gagner l'Euro - Capture d'écran/20 minutes