Qui a dit: «Je prendrais des pierres sur la tête pour n'importe quel équipier»?

FOOTBALL Un indice, il joue en équipe de France...

J.L.

— 

Didier Deschamps avec ses joueurs à l'entraînement au Stade de France, à Saint-Denis, le 3 septembre 2014.
Didier Deschamps avec ses joueurs à l'entraînement au Stade de France, à Saint-Denis, le 3 septembre 2014. — FRANCK FIFE / AFP

C’est rare une très belle interview de footballeur, et celle de Patrice Evra, la première accordée à l’Equipe depuis six ans, est particulièrement riche. Le latéral gauche de la Juventus Turin et de l’équipe de France, fidèle à son habitude, ne se cache sur aucun sujet.

Son bail prolongé en équipe de France, alors que des petits jeunes frappent à la porte ? « On va encore dire que je suis arrogant mais, depuis dix ans, je suis l’arrière gauche le plus régulier au monde ». L’affaire de la sextape ? Evra veut voir ET Benzema Et Valbuena dans le groupe France à L’Euro. «Je serais prêt à prendre des pierres sur la tête pour n’importe quel joueur. C’est vrai pour Karim, c’est vrai pour Mathieu ». Knysna ? Le capitaine officieux des Bleus assure avoir empêché la grève pour le dernier match face à l’Afrique du Sud : «  Oui c’est vrai, les joueurs le savent, la commission le savait, mais il fallait couper la tête d’un joueur et c’était celle du capitaine. Aujourd’hui, je comprends ».

Ce ne sont que des extraits, évidemment, on vous conseille vraiment la lecture complète de l’interview. La bonne nouvelle ? on devrait en avoir d’autres du même genre, puisqu’Evra ne compte pas prendre sa retraite internationale après l’Euro. « Non je partirai des Bleus quand mon pays n’aura plus besoin de moi. Quand je verrai qu’on me fait danser à l’entraînement, ce sera terminé ».