Real Madrid: Luka Modric interrogé dans une affaire de corruption

FOOTBALL Pour une affaire liée à son frère et à des dirigeants croates...

A.M. avec AFP

— 

Lukas Modric à la lutte avec Neymar lors du match d'ouverture du Mondial 2014, le 12 juin 2014.
Lukas Modric à la lutte avec Neymar lors du match d'ouverture du Mondial 2014, le 12 juin 2014. — ADRIAN DENNIS

L'international croate Luka Modric a été interrogé par des enquêteurs dans le cadre d'une affaire de corruption et de fraude fiscale, dont sont accusés le président exécutif du Dinamo Zagreb Zdravko Mamic et son jeune frère Zoran, a rapporté jeudi la presse croate. Modric, dont le témoignage est considéré comme crucial dans cette affaire, a été interrogé dimanche dernier sur les détails financiers de son transfert en Angleterre à Tottenham (1re div), selon le quotidien Jutarnji list.

Un deuxième international croate, le défenseur de Liverpool Dejan Lovren va également être interrogé dans le cadre de la même enquête, selon la même source. Le Bureau national de lutte contre la corruption (USKOK) soupçonne Zdravko Mamic d'avoir illégalement touché quelque 7,7 millions d'euros lors du transfert de Modric, qui évolue actuellement au Real Madrid.

Soupçon d'évasion fiscal

Les frères Mamic, ainsi qu'un haut responsable de la Fédération croate de football (HNS) et un inspecteur des impôts, sont soupçonnés d'évasion fiscale et d'avoir donné et reçu des pots-de-vin pour plusieurs millions d'euros. Les infractions présumées ont coûté 118 millions de kunas (15,5 M EUR) au club et 12 millions de kunas à l'Etat, selon l'USKOK, qui les fait remonter à 2008.

Les frères Mamic ont été arrêtés en juillet dernier à la frontière croate à leur retour de Slovénie, pays voisin où ils préparaient la saison avec leurs joueurs. Ils ont depuis été libéré sous caution. Zdravko Mamic, 55 ans, considéré comme l'homme le plus influent du football croate, a nié les accusations. Il a affirmé qu'elles étaient politiquement motivées, accusant le Premier ministre Zoran Milanovic.

Réputé pour ses excès de colère en public, Zdravko Mamic a déjà été poursuivi en justice à plusieurs reprises pour injures et menaces publiques, notamment contre des journalistes. En 2014, il a été condamné pour diffamation envers l'international croate d'origine brésilienne Eduardo da Silva.