Ligue 1: Une soirée très nuls, une purge sous la neige à Metz, Toulouse respire un peu…

FOOTBALL Pour ne rien rater de la soirée de Ligue 1...

Nicolas Stival

— 

La rencontre de Ligue 1 entre Metz et Nice s'est jouée sous la neige, le 31 janvier 2015.
La rencontre de Ligue 1 entre Metz et Nice s'est jouée sous la neige, le 31 janvier 2015. — J.-C. Verhaegen / AFP

Le samedi soir, c’est parfois difficile de donner la priorité à la Ligue 1. Pas de problème: que vous soyez au restaurant avec madame ou coincé au fond de votre canapé, 20 Minutes vous offre les temps forts du multiplex en un coup d’œil.

Les résultats :

Nantes-Lille: 1-1

Lens-Bastia: 1-1

Lorient-Montpellier: 0-0

Metz-Nice: 0-0

Toulouse-Reims: 1-0

Le fait marquant de la soirée: Vive les nuls

Quatre scores de parité et cinq buts en cinq rencontres. Ce samedi soir d'hiver n'a pas fait hurler de plaisir les amoureux du beau jeu. Après les deux succès étriqués de Paris puis de Marseille (1-0 face à Rennes et Evian-Thonon-Gaillard), cette 23e journée de Ligue 1 fait vraiment pitié. Elle n'a plus que trois matchs pour se rattraper. Heureusement qu'il y a les à-côtés...

Le point météo de la soirée: Metz sous la neige

Dépaysement garanti. Habitués à la douceur azuréenne, les Niçois ont découvert les charmes de Metz, un 31 janvier au soir. Résultat? Une purge, jouée avec un ballon jaune quasiment invisible, des glissades et un match qui se termine avec 10 minutes de retard sur les autres rencontres de la journée, pour cause de déneigement de la pelouse à la mi-temps. Et bien sûr un 0-0 au final, avec en prime le coup de gueule d'un ancien arbitre.

 

La revendication de la soirée: Les Niçois défendent leurs supporters

Le mot d'ordre «Je suis Charlie» né après les attentats de Paris a fait des émules. Ce samedi, les joueurs niçois portaient le t-shirt «Je suis Ultra», l'attaquant Alexi Bosetti (ancien membre de la Brigade Sud) en tête. Vu le spectacle et la météo ce samedi à Metz, pas sûr que les supporters de l'OGCN aient regretté d'être restés chez eux...

La bonne affaire de la soirée: Toulouse gagne enfin

Pour trouver trace d'un succès toulousain avant ce samedi, il fallait remonter au 2 décembre à Nantes (1-2). Quatre défaites et deux nuls en L1 plus tard, le TFC a mis fin à cette funeste série face à Reims, grâce à un but de Pesic. Les supporters violets en sont tout chose... Leurs favoris s'éloignent un peu de la zone de relégation, qui pourrait faire de l'oeil aux Champenois s'ils multiplient ce type de prestations faiblissimes.