Julian Alaphilippe devient le premier Français à conserver son titre de champion du monde de cyclisme sur route

Diaporama Retrouvez, en images, les neuf champions du monde français de l'histoire du cyclisme sur route

Olivier Juszczak
— 
Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — SHUTTERSTOCK/SIPA

Julian Alaphilippe a conservé son titre de champion du monde de cyclisme, dimanche, à Louvain, en terre flandrienne. Le Français, 29 ans, s'est imposé en solitaire après une attaque décisive à 17 kilomètres de l'arrivée. Il est le premier Français à conquérir deux titres depuis le premier championnat du monde en 1927.

Il y a un an, le 27 septembre 2020, Julian Alaphilippe mettait fin à vingt-trois années de disette française au championnat du monde de cyclisme sur route, à Imola (Italie), et devenait le neuvième Français à porter le maillot arc-en-ciel de champion du monde. Retour en images sur les Français victorieux.


Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
    Julian Alaphilippe et sa compagne Marion Rousse à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    Julian Alaphilippe a conservé son titre de champion du monde de cyclisme, dimanche, à Louvain, en terre flandrienne. Le Français, 29 ans, s'est imposé en solitaire après une attaque décisive à 17 kilomètres de l'arrivée. Il est le premier Français à conquérir deux titres depuis le premier championnat du monde en 1927. Et cela mérite bien un gros bisou à sa compagne Marion Rousse !

    Retrouvez, en images, les neuf champions du monde français de l'histoire du cyclisme sur route.


    Réalisation : Olivier JUSZCZAK

  • Georges Speicher boit un coup dans le col de l'Aubisque lors de la 18ème étape du Tour de France entre Tarbes et Pau, en juillet 1933.
    Georges Speicher boit un coup dans le col de l'Aubisque lors de la 18ème étape du Tour de France entre Tarbes et Pau, en juillet 1933. — FRANCE PRESSE VOIR/AFP

    Le premier Français à remporter le championnat du monde de cyclisme sur route est Georges Speicher en 1933, à Monthéry, en France.

  • Georges Speicher, le 23 juillet 1933, lors de sa victoire dans le Tour de France, à Paris.
    Georges Speicher, le 23 juillet 1933, lors de sa victoire dans le Tour de France, à Paris. — AFP

    Georges Speicher devance de 5 minutes son compatriote Antonin Magne.

  • Le Français Antonin Magne est en plein effort dans col du Tourmalet lors de la 16ème du Tour de France entre Luchon et Pau, en juillet 1936.
    Le Français Antonin Magne est en plein effort dans col du Tourmalet lors de la 16ème du Tour de France entre Luchon et Pau, en juillet 1936. — AFP

    Trois ans plus tard, en 1936, c'est au tour d'Antonin Magne de devenir champion du monde, à Berne (Suisse).

  • Louison Bobet, le 3 juillet 1955, lors d'une course sur piste au Parc des Princes, à Paris.
    Louison Bobet, le 3 juillet 1955, lors d'une course sur piste au Parc des Princes, à Paris. — AFP

    Il faut ensuite attendre vingt-et-un ans pour voir à nouveau un Français avec le maillot arc-en-ciel de champion du monde. Il s'agit de Louison Bobet, en 1954, à Solingen (Allemagne).

  • Louison Bobet dans 11ème étape du Tour de France entre Marseille et Avignon, le 18 juillet 1955.
    Louison Bobet dans 11ème étape du Tour de France entre Marseille et Avignon, le 18 juillet 1955. — AFP

    Il est ici encouragé par sa femme Christiane lors de la 11ème étape du Tour de France entre Marseille et Avignon, le 18 juillet 1955. Il gagne cette étape et remporte la compétition pour la troisième fois consécutive après 1953 et 1954, le 23 juillet à Paris. 

  • André Darrigade endosse le maillot jaune du Tour de France après avoir remporté la première étape entre Bruxelles et Gand en Belgique, le 26 juin 1958.
    André Darrigade endosse le maillot jaune du Tour de France après avoir remporté la première étape entre Bruxelles et Gand en Belgique, le 26 juin 1958. — AFP

    Cinq ans après Louison Bobet, c'est André Darrigade qui devient champion du monde, à Zandvoort (Pays-Bas), en 1959.

  • Tour d'honneur de Jacques Anquetil et Jean Stablinski à l'arrivée de la course Bordeaux-Paris, le 31 mai 1965.
    Tour d'honneur de Jacques Anquetil et Jean Stablinski à l'arrivée de la course Bordeaux-Paris, le 31 mai 1965. — AFP

    En 1962, Jean Stablinski devient le cinquième Français à porter le maillot arc-en-ciel, à Salo (Italie).

  • Bernard Hinault lors du championnat du monde de cyclisme sur route à Sallanches, dans les Alpes françaises, le 31 août 1980.
    Bernard Hinault lors du championnat du monde de cyclisme sur route à Sallanches, dans les Alpes françaises, le 31 août 1980. — AFP

    Dix-huit ans plus tard, le 31 aout 1980, le Français Bernard Hinault lâche ses rivaux dans la côte de Domancy, à Sallanches (Haute-Savoie), lors du championnat du monde sur route. 

  • Bernard Hinault lors du championnat du monde de cyclisme sur route à Sallanches, dans les Alpes françaises, le 31 août 1980.
    Bernard Hinault lors du championnat du monde de cyclisme sur route à Sallanches, dans les Alpes françaises, le 31 août 1980. — PHOTOSPORT/REX/SIPA

    A 25 ans, le prodige français devient champion du monde.

  • Bernard Hinault lors de la course Gand-Wevelgem, en Belgique.
    Bernard Hinault lors de la course Gand-Wevelgem, en Belgique. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    Durant la saison suivante, en 1981, il fait honneur à son maillot arc-en-ciel en remportant notamment l'Amstel Gold Race, Paris-Roubaix, le criterium du Dauphiné-Libéré et le Tour de France.

  • Le Français Luc Leblanc à l'arrivée du championnat du monde sur route à Agrigente en Sicile (Italie), le 28 aout 1994.
    Le Français Luc Leblanc à l'arrivée du championnat du monde sur route à Agrigente en Sicile (Italie), le 28 aout 1994. — PASCAL PAVANI/AFP

    Le 28 aout 1994, le Français Luc Leblanc lève les bras à l'arrivée du championnat du monde sur route à Agrigente en Sicile (Italie).

  • Le Français Luc Leblanc, nouveau champion du monde de cyclisme, le 23 aout 1994, à Agrigente en Sicile (Italie).
    Le Français Luc Leblanc, nouveau champion du monde de cyclisme, le 23 aout 1994, à Agrigente en Sicile (Italie). — PASCAL PAVANI/AFP

    Il devient le septième Français à endosser le maillot arc-en-ciel en devançant l'Italien Claudio Chiappucci, deuxième, et Richard Virenque, troisième, également membre de l'équipe de France.

  • Le Français Laurent Brochard, le 12 octobre 1997, à Saint-Sébastien.
    Le Français Laurent Brochard, le 12 octobre 1997, à Saint-Sébastien. — PASCAL PAVANI/AFP

    Trois ans plus tard, Laurent Brochard profite d'une échappée et règle le sprint devant le Danois Bo Hamburger (à droite), et le Hollandais Léon Van Bon (à gauche), le 12 octobre 1997, à Saint-Sébastien (Espagne).

  •  Le Français Laurent Brochard, le 12 octobre 1997, à Saint-Sébastien.
    Le Français Laurent Brochard, le 12 octobre 1997, à Saint-Sébastien. — EFE AGENCIA/SIPA

    Il enfile le maillot arc-en-ciel et un béret basque !

  •  Laurent Brochard et Laurent Jalabert, champion du monde du contre-la-montre, le 12 octobre 1997, dans l'hôtel de l'équipe de France, à Hendaye.
    Laurent Brochard et Laurent Jalabert, champion du monde du contre-la-montre, le 12 octobre 1997, dans l'hôtel de l'équipe de France, à Hendaye. — PATRICK KOVARIK/AFP

    C'est le moment de célébrer au Champagne avec son compatriote Laurent Jalabert, champion du monde du contre-la-montre, le 12 octobre 1997, dans l'hôtel de l'équipe de France, à Hendaye.

  • Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola.
    Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola. — ALEX WHITEHEAD/SWPIX/SIPA

    Vingt-trois ans plus tard, Julian Alaphilippe se dresse sur les pédales et se retourne comme pour dire au revoir à ses adversaires dans la dernière difficulté du championnat du monde, à Imola (Italie), le 27 septembre 2020.

  • Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola.
    Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola. — ANDREW MEDICHINI/AP/SIPA

    Il réussit à conserver son avance de quelques secondes dans les dix derniers kilomètres et devient le neuvième Français champion du monde de cyclisme sur route.

  • Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola.
    Julian Alaphilippe, le 27 septembre 2020, à Imola. — MARCO BERTORELLO/AFP

    Il peut poser fièrement avec ce maillot arc-en-ciel qu'il portera pendant un an. Julian Alaphilippe vient de réaliser « le rêve de sa carrière » en mettant fin à vingt-trois années de disette française au championnat du monde de cyclisme sur route.

  • Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
    Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    Un an plus tard, à Louvain (Belgique), le dimanche 26 septembre 2021, à la suite d’une course folle de l’ensemble de l’équipe de France, Julian Alaphilippe se dresse un nouvelle fois sur ses pédales et place une attaque décisive à 17 kilomètres de l'arrivée.

  • Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
    Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    Il résiste au retour de ses adversaires jusqu’à la ligne d’arrivée et inflige une défaite majeure à l'équipe nationale belge qui avait tout misé sur le grand favori, Wout van Aert.

  • Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
    Julian Alaphilippe durant le championnat du monde de cyclisme sur route, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — SHUTTERSTOCK/SIPA

    A l’arrivée, il est félicité par sa compagne Marion Rousse ainsi que par l’ensemble de l’équipe de France.

  • Le champion du monde Julian Alaphilippe attrape son maillot arc-en-ciel alors qu'il célèbre son deuxième titre consécutif, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021.
    Le champion du monde Julian Alaphilippe attrape son maillot arc-en-ciel alors qu'il célèbre son deuxième titre consécutif, à Louvain, en Belgique, le 26 septembre 2021. — OLIVIER MATTHYS/AP/SIPA

    La victoire de Julian Alaphilippe est un exploit rare car seuls sept coureurs ont remporté deux années de suite un titre de champion du monde depuis la première édition en 1927. Il est le premier Français à réaliser cette performance. Un seul, le sprinteur slovaque Peter Sagan, a gardé trois saisons consécutives le maillot arc-en-ciel. « Jamais deux sans trois, on ne sait jamais », a commenté Julian Alaphilippe au micro de France TV.

Retourner en haut de la page