Dopage: Rémy Di Gregorio rattrapé par la patrouille

CYCLISME Déjà mis en examen pour une affaire de dopage en 2012, le cycliste a subi un contrôle positif à l'EPO lors de Paris-Nice. 

J-L. D.

— 

Le coureur français Rémy Di Gregorio, lors de la présentation du Tour de France, le 28 juin 2018 à Liège.
Le coureur français Rémy Di Gregorio, lors de la présentation du Tour de France, le 28 juin 2018 à Liège. — M.Pavani/AFP

A 32 ans, le cycliste français Rémy Di Gregorio enchaînait les bons résultats. Trop, peut-être… Dans un communiqué, l’UCI, l’Union cycliste internationale, a annoncé que le coureur avait un résultat d’analyse anormal à l’EPO durant Paris-Nice.  En 2012, il avait été mis en examen à Marseille pour détention de matériel prohibé, même s’il a toujours nié s’être dopé. Il avait été autorisé à recourir en 2013.

Pour espérer une aussi belle issue cette fois encore, le coureur peut demander l’analyse de l’échantillon B et d’y assister. Pour le moment, il est suspendu à titre provisoire.