Transfert: Warren Barguil file chez Fortuneo-Oscaro en 2018

CYCLISME Le meilleur grimpeur du dernier Tour de France roulera pour une équipe française la saison prochaine…

M.C.-V.

— 

Warren Barguil sur le podium du meilleur grimpeur du Tour de France 2017, le 21 juillet à Salon-de-Provence.
Warren Barguil sur le podium du meilleur grimpeur du Tour de France 2017, le 21 juillet à Salon-de-Provence. — Christophe Ena/AP/SIPA

Il n’y a pas qu’en football que le mercato bat son plein ! La petite reine s’y met aussi, avec un transfert inattendu, celui de Warren Barguil vers l’équipe Fortuneo-Oscaro pour 2018.

Le coureur français, meilleur grimpeur et double vainqueur d’étape sur le récent Tour de France, ne cachait pas son désir d’un « retour aux sources », après cinq années passées chez les Allemands de Sunweb. Par le biais d’un communiqué de sa future équipe, Barguil, attaché à ses racines bretonnes, reconnaît que la fibre patriotique a joué à l’heure du choix. « J’intègre une équipe à l’ADN breton. Inutile de dire que cela compte beaucoup ! »

>> A lire aussi : VIDEO. Tour de France 2017: La Bretagne à fond pour le retour de Warren Barguil

Alors que le super-combatif de la Grande Boucle 2017 pouvait toquer à la porte de poids lourds du circuit, il a décidé d’opter pour une formation de deuxième échelon (Continental pro). « Emmanuel Hubert (le manager général) a l’ambition de faire encore grandir l’équipe avec un projet que je trouve excitant, consistant à aller chercher des résultats dans les plus grandes courses internationales, en conservant cet état d’esprit "familial". »

Nouvel environnement mais même tactique

Fidèle à son coup de pédale offensif, Warren Barguil privilégiera la course à l’instinct plutôt qu’un cyclisme formaté. « Emmanuel a compris comment je souhaitais fonctionner à l’image de ce que j’ai pu faire sur le dernier Tour de France : laisser parler mon tempérament naturel d’attaquant. Le projet que nous avons ensemble, est à moyen terme, on va donc fonctionner étape par étape et ne pas changer les choses qui ont bien marché », conclut-il.

Pour accompagner Barguil dans les cols, le Français Amaël Moinard, en provenance de la BMC, renforcera l’effectif.