Le Belge Philippe Gilbert, en 2015
Le Belge Philippe Gilbert, en 2015 — Daniel Dal Zennaro/AP/SIPA

VELO

Cyclisme: Philippe Gilbert visé par une plainte pour avoir utilisé un spray au poivre sur un automobiliste

L'automoboliste aurait frôlé le champion belge en le doublant à l'entraînement...

Le Belge Philippe Gilbert, forfait pour la Flèche brabançonne, fait l'objet d'une plainte pour agression au spray au poivre suite à une altercation avec un automobiliste, un matériel prohibé en Belgique, a-t-on appris mercredi en marge de la course.

Vendredi, alors qu'il effectuait une sortie d'entraînement dans la région de Liège en compagnie de son équipier et compatriote Loïc Vliegen, le coureur de la formation BMC aurait été mis en danger par un automobiliste qui l'aurait frôlé lors d'un dépassement.

Un doigt cassé pour Gilbert

Selon sa version, rapportée par les médias belges et un communiqué de la formation BMC, Gilbert aurait protesté de manière orale et gestuelle avant que l'automobiliste ne mette en danger les coureurs en donnant un coup de volant en leur direction puis en saisissant le bras de Vliegen l'emmenant vers la bande de gauche où une collision avec un autre véhicule aurait été évitée de justesse.

S'en serait suivi une bagarre au cours de laquelle Gilbert s'est cassé un doigt. Le conducteur réfute la version du coureur. «Je n'ai pas porté de coups, contrairement à ce qu'affirme BMC dans son communiqué», a-t-il expliqué au site RTL.be. «Ils nous ont frappés et ont utilisé une bombe flash. J'ai porté plainte à la police.»

Spray au poivre

Une enquête est en cours suite à cette plainte «pour utilisation d'un spray anti-agression», a confirmé la parquet de Verviers (est) qui ne souhaitait pas commenter l'affaire mercredi.

Concernant l'utilisation du spray anti-agression, Gilbert s'est justifié à la télévision RTBF: «Voici 8 ans que j'ai quitté la Belgique. Ce produit est en vente libre en France. J'en dispose parce que je me suis déjà fait agresser plusieurs fois à l'entraînement. Un cycliste est absolument sans défense face à autrui. J'ai déjà assisté à des scènes violentes, c'est récurrent, malheureusement.»

Victime d'une fracture du majeur de la main gauche, Philippe Gilbert a été opéré. Il a renoncé à courir mercredi la Flèche brabançonne, la première des quatre épreuves ardennaises. Sa participation à l'Amstel Gold Race ce week-end est compromise.