Coupe du monde 2022 : Benzema et Varane se sont une nouvelle fois entrainés à part… Revivez la journée de vendredi

FOOTBALL Infos insolites, anecdotes, entraînements… Vous ne raterez rien des préparatifs de la Coupe du monde, qui commence dimanche au Qatar

Jérémy Laugier
— 
Comme lors de cet entraînement à la carte jeudi à Doha, les cadres des Bleus Raphaël Varane et Karim Benzema ont d'après "L'Equipe" poursuivi leur travail spécifique avec le préparateur physique Cyril Moine.
Comme lors de cet entraînement à la carte jeudi à Doha, les cadres des Bleus Raphaël Varane et Karim Benzema ont d'après "L'Equipe" poursuivi leur travail spécifique avec le préparateur physique Cyril Moine. — FRANCK FIFE / AFP

L’ESSENTIEL


  • La Coupe du monde 2022 commencera dimanche 20 novembre (17 heures) par le match entre le Qatar, pays hôte, et l’Equateur.
  • L’équipe de France entrera dans la compétition le mardi 22 novembre contre l’Australie. Ce vendredi, on aura droit à une conférence de presse avec Adrien Rabiot et Lucas Hernandez à 10 heures, qu’on vous fera vivre dans ce live, alors que le groupe s’entraînera à huis clos à 18 heures.
  • 20 Minutes vous fait vivre tous les préparatifs de cette compétition planétaire si décriée à cause du sort réservé aux ouvriers migrants et aux inepties écologiques du pays organisateur.



20h15 : On vous laisse pour aujourd’hui avec ce papier de notre envoyé spécial au Qatar, Aymeric, sur le cas Karim Benzema. On vous rappelle que ni lui, ni Raphaël Varane ne se sont entraînés avec le reste du groupe. Mais selon le programme des Bleus, c’est demain, samedi, qu’ils doivent retrouver leurs coéquipiers pour un entraînement collectif…



19h57 : La blessure de Christopher Nkunku plus grave que prévu

L’attaquant français qui a dû déclarer forfait après une blessure au genou lors de l’entraînement de mardi souffre d’une rupture du ligament du genou gauche. Son absence sur les terrains est prévue entre deux et deux mois et demi, selon l’Equipe.

19h32 : On connait l'arbitre du premier match de cette Coupe du monde.

L'italien Daniele Orsato a été nommé par la Fifa pour arbitrer le premier match de cette Coupe du monde entre le Qatar et l'Equateur, qui aura lieu dimanche à 17h, heure française. 




18h42 : Leo Messi ménagé

ALERTE GENERALE ! Non on déconne. Si Lionel Messi a bien été ménagé lors de l'entraînement de l'Argentine aujourd'hui, il ne faut rien y voir d'inquiétant. Très en forme lors de la démonstration face aux Émirats arabes unis  en amical mercredi, le joueur du PSG s'est simplement reposé un peu, effectuant principalement du travail en salle, selon la presse locale. Angel Di Maria, Rodrigo De Paul, Leandro Paredes et Nicolas Otamendi ne sont pas non plus apparus sur la pelouse. 

17h30 : Varane et Benzema s’entraînent encore à part

Un échauffement avec tout le groupe et puis s’en vont. Alors que l’entraînement du jour des Bleus est à huis clos, L’Equipe annonce que Karim Benzema et Raphaël Varane, dont les pépins musculaires ne sont pas encore réglés, ont poursuivi leur protocole de reprise. A quatre jours de France-Australie, ces deux joueurs majeurs de Didier Deschamps ont comme la veille passé l’essentielle de leur séance sur un travail spécifique avec le préparateur physique des Bleus Cyril Moine. Ils ont effectué, selon L’Equipe, un travail de courses un peu plus intense que jeudi. La situation semble toujours plus préoccupante encore pour le Ballon d'or que pour le défenseur mancunien.

17h07 : Des nouvelles du Cameroun

À six jours de son premier match dans la compétition, face à la Suisse, le Cameroun ne s'est pas rassuré avec un match nul pas folichon contre le Panama (1-1) en amical ce vendredi. La seule éclaircie a été ce but inscrit par Eric Choupo-Moting, confirmant sa bonne forme du moment avec le Bayern. Il n'empêche, ça fait quatre matchs d'affilée sans victoire pour l'équipe de Rigobert Song, qui n'a plus gagné depuis juin dernier. Pas la meilleure préparation, mais pas de panique puisque le président de la Fédé Samuel Eto'o a assuré que son équipe gagnerait ce Mondial. 

16h26 : Les Bleus ? Même pas peur chez les Australiens

Awer Mabil, ailier de l'équipe d'Australie qui évolue à Cadix en Espagne, était présent en conférence de presse tout à l'heure. Et bien sachez que les Aussies ne seront pas impressionnés par les Bleus mardi pour leur premier match dans la compétition. 

« Ce sont des hommes comme nous. Évidemment, ils jouent à haut niveau mais on ne peut pas entrer sur le terrain en pensant, en leur montrant trop de déférence, sinon on a déjà perdu le match, a dit le joueur. On doit juste aller sur le terrain et faire ce qu'on sait faire, du mieux qu'on peut. Si c'est notre jour, c'est notre jour, si ça ne l'est pas alors OK mais je n'ai pas peur d'affronter qui que ce soit. C'est mon état d'esprit. »

15h40 : Bruno Fernandes calme le jeu concernant Cristiano Ronaldo

L’épisode assez savoureux de la poignée de main congelée entre Cristiano Ronaldo et Bruno Fernandes, à leurs retrouvailles avec la sélection portugaise, a agité l’actualité depuis lundi. Juste après la belle victoire de la Selecao, jeudi en amical contre le Nigéria (4-0), Bruno Fernandes s’est lancé dans une mise au point au micro de Sky Sports. Même s’il n’a pas directement nommé son (futur ex-) coéquipier à Manchester United, le contexte est là : « Je n’ai aucun problème avec qui que ce soit. Je fais mon travail et comme un manager m’a dit un jour : "tout ce que vous pouvez contrôler, c’est vous-même". Je pense que tout le monde pense de la même manière, vous devez vous contrôler, donner le meilleur de vous-même et c’est tout. Je n’ai pas lu son interview, donc c’est OK. Maintenant, place à l’équipe nationale ». Et franchement, sur le papier (chose qui ne veut pas dire grand-chose on en convient, surtout avec un Fernando Santos dépassé depuis longtemps sur le banc), cette sélection a de quoi faire un sacré truc au Mondial.

15h20 : Le Barcelonais Alejandro Baldé remplace José Gaya

La fédération espagnole vient d’officialiser le forfait du latéral gauche du FC Valence, José Gaya, touché à la cheville durant un entraînement de la Roja. Il est remplacé par le prometteur défenseur du FC Barcelone Alejandro Baldé (19 ans). Cocasse puisque celui-ci arrive donc comme doublure de l’éternel Jordi Alba, qui est pourtant le remplaçant de Baldé dans le Barça de Xavi cette saison. Luis Enrique nous fait donc une Domenech époque Réveillère-Clerc, vous l’avez ?

15h10 : Budweiser réagit à l’annonce de la FIFA

Ah, petite réaction de Budweiser autour du gros sujet du jour concernant cette Coupe du monde au Qatar, à savoir la non-vente de bières autour des stades. Le brasseur américain, sponsor majeur du Mondial depuis trois décennies, estime auprès de l’AFP que ces restrictions de dernière minute étaient « en dehors de (son) contrôle ». Clairement, la FIFA n’a a priori pu que s’incliner face aux autorités qataries sur ce coup.

14h25 : Excellent ce tweet du Kun Sergio Aguero, jeune retraité qui s'est coltiné de bruyants supporteurs brésiliens pour son vol en direction du Qatar. Pas facile pour l'ancienne star argentine de Manchester City de basculer sur la vie loin de la tranquillité des jets privés, n'est-ce pas ?




14 h : Voici notre sujet sur le #Budgate qui va être dur à encaisser pour un paquet de supporteurs présents à Doha.



13h05 : Une équipe de France en bleu-blanc-rouge contre l’Australie

L’info nous avait échappé lors du point presse de Rabiot et Lucas Hernandez, mais l’attaché de presse des Bleus a annoncé que l’équipe de France disputerait son premier match contre l’Australie, mardi (20 heures), avec un maillot bleu, un short blanc, et des chaussettes rouges. Voilà, sur cette info cruciale, on va clore ce live. Mais non, on déconne, c’était juste histoire de faire retomber la pression (désolé) après l’épilogue du #Budgate.

12h45 : La FIFA confirme que la vente d’alcool sera interdite autour et dans les stades du Mondial !

Cette fois, c’est officialisé par la FIFA : pas de vente d’alcool dans les sept stades du Mondial ni aux abords. Le contrat à 75 millions de dollars avec Budweiser va sacrément voler en éclats dans ce contexte. Le géant américain de la bière s’est d’ailleurs fendu ce vendredi d’un tweet « Bon, c’est gênant… », avant de supprimer. En clair, les bières Bud seront en vente durant tout le Mondial, aux horaires autorisés, uniquement dans la fan-zone et dans des hôtels. Et ce a priori pour la modique somme de 15 dollars la pinte. Pas garanti que ça vous intéresse, chers lecteurs, mais les bières sans alcool restent par contre en vente de partout sur la compétition. Sacrée volte-face, à deux jours de la compétition, alors que c’était évidemment un sujet épineux depuis le choix d’attribution du Mondial au Qatar il y a douze ans…




12h20 : Le latéral espagnol José Gaya forfait pour de bon pour le Mondial ?

Un gros coup dur se confirme a priori pour la sélection espagnole. Le latéral gauche titulaire de la Roja, José Gaya (Valence), victime d’une entorse de la cheville, ne devrait en effet pas participer à la Coupe du monde au Qatar. D’après Marca, le défenseur de 27 ans, blessé lors d’un entraînement, sera vite annoncé comme officiellement forfait par Luis Enrique.

11h55 : Et le podcast « Zone mixte » sur la question du boycott du Mondial est sorti !

Tout nouveau tout beau, voici donc le podcast « Zone mixte » de 20 Minutes de la semaine, consacré à l’épineuse question d’un boycott des téléspectateurs sur cette Coupe du monde. En clair, pareille démarche aurait-elle réellement un impact sur la FIFA et ses choix ?


On en profite pour vous reproposer par ici les deux longs sujets que nous avons consacré, ces dernières semaines, à cette problématique d’un boycott de l’événement.




11h40 : Le Qatar sur le point d’officialiser l’interdiction de la consommation d’alcool autour des huit stades de la Coupe du monde ?

Grosse info de The Times et du New York Times dites donc : alors que la FIFA se montrait confiante, ces derniers mois, quant à la possible vente/consommation d’alcool au Qatar, exceptionnellement dans ce cadre du Mondial, c’est bien son interdiction qui devrait vite être officialisée. Et ce autour des huit stades de la Coupe du monde. Un coup dur pour des milliers de supporteurs, à n’en pas douter, mais aussi pour la FIFA, qui ne contrôlera vraisemblablement pas comme elle l’entend sa compétition, et dont le juteux partenariat avec Budweiser va en prendre un sacré coup.




11h30 : Et un super sujet sur les incertitudes autour du cas Benzema en pause midi !

Pour votre pause midi, on vous met déjà par ici un sujet d’Aymeric, présent au Qatar donc, sur Karim Benzema. En clair, ce pépin physique peut-il être en 2022 le pendant des souvenirs douloureux de la gestion des cas Zidane en 2002 et Vieira en 2008 ?



11h10 : Pour revenir sur le groooooooos thème d’avant France-Australie, à savoir la présence au nom du tandem de tauliers Benzema-Varane, Adrien Rabiot s’est à son tour montré rassurant en conf ce matin : « Ils vont très bien. Ils s’entraînent à part parce qu’il y a un protocole à suivre qui a été mis en place, et ils le respectent tout simplement. Ils ont très envie de jouer. Je ne sais pas s’ils seront disponibles pour le premier match, ni ce que le coach décidera de faire. Mais en tout cas, ils ont de bonnes sensations et c’est sur la bonne voie ».




10h47 : Lucas Hernandez finit sa conf de presse, devinez quoi, avec le sourire, en assurant que « les automatismes sont toujours là », même s’il était absent lors des derniers matchs des Bleus. Exercice rondement mené en tout cas pour le polyvalent défenseur du Bayern, qui a d’ailleurs fait au passage une belle petite référence à l’explosif 8e de finale de C1 entre le PSG et son club. On sent le bon mec, sûr de sa force, et sur lequel Didier Deschamps va quasiment à coup sûr s’appuyer dans son onze de départ, a priori en tant que latéral gauche donc.
10h43 : Ah, la petite question qu'on pouvait imaginer sur Kylian Mbappé

Lucas : « C’est un joueur extraordinaire, on le sait. C’est un honneur pour nous de l’avoir dans notre équipe. J’aurai le temps avant de jouer contre lui en février. On compte sur lui. Par rapport à 2018, il a pris beaucoup en maturité. C’est un cadre et il est très apprécié dans l’équipe. »

10h39 : Il est bon Lucas, il répond tout sourire en espagnol à un journaliste espagnol. Le tout en balançant un « si vous ne comprenez pas, ce n’est pas mon problème ». Le tout en se marrant, évidemment, comme d’habitude. Quel sourire contagieux ! Il souligne « le travail exceptionnel » de Luis Enrique à la tête de la Roja.
10h37 : Lucas le boute-en-train ? « C’est ma personnalité. Je suis toujours souriant. Tous mes coéquipiers peuvent toujours compter sur moi, toujours avec le sourire. Paul Pogba va bien sûr nous manquer dans ce registre mais d’autres joueurs vont réussir à le remplacer ».
10h36 : Lucas sur les attentes : « On est tous attendus, maintenant encore plus en tant que tenants du titre. Mais moi je m’éloigne de cette attente autour de ce match, et mes coéquipiers font pareil. C’est toujours compliqué de bien débuter une Coupe du monde. Mais on a tous envie de bien commencer ».
10h34 : Lucas Hernandez sur le rajeunissement, en partie forcé, de l’effectif : « Il y a beaucoup de jeunes joueurs avec peu de sélections par rapport à 2018. Ils peuvent nous apporter beaucoup de trucs. Tout le monde va suivre le même chemin, celui d’essayer d’arriver le plus loin possible ».
10h33 : Et hop, un petit brossage de DD pour l'ami Lucas : « Le coach a fait des très bons choix en choisissant ces 26 joueurs-là ».
10h32 : Alors, toujours l’ambi de 2018 Lucas ? « Le groupe vit bien. On a un super groupe, avec des top personnes. Mais ça ne fait que quatre jours qu’on est tous ensemble. Nous sommes dans les meilleures conditions avec cet hôtel et les salles de jeu. J’espère que notre bonne entente se verra sur le terrain au Qatar comme en 2018. »
10h31 : Lucas Hernandez s'exprime sur les trois adversaires du groupe : « Ce sera des matchs de foot mais aussi des combats. Il faudra être des guerriers. A nous de bien préparer l'Australie déjà ».
10h29 : Alors, Benzema et Varane ou pas ?

« Ce sont deux joueurs très très importants pour nous. Le staff médical essaie de les mettre dans les meilleures conditions pour ce premier match. J’espère qu’ils seront là pour le premier match. Si ce n’est pas le cas, on a le dos couvert car on a un super groupe. »

10h28 : Lucas Hernandez revient sur sa blessure

« Je me sens très fort mentalement. J’étais serein sur le fait que j’arrive à la Coupe du monde sans aucun souci. Ça n’a pas été un parcours facile, ces six semaines à travailler tout seul. Je me sens personnellement à 100 % pour débuter cette compétition, je n’ai plus aucune douleur à l’adducteur. »




10h28 : L’Australie pour débuter donc, comme en 2018

Lucas Hernandez : « On n’a pas encore commencé à préparer le match contre l’Australie. On a tous hâte, on a tous faim de commencer cette compétition. Ça sera compliqué de démarrer contre l’Australie, comme ça avait été le cas en 2018. On s’attend à une équipe australienne très agressive. »

10h25 : Et oui, Lucas sera en concurrence avec son frère cadet Théo

Pas de souci pour la concurrence avec le frère cadet : « C’est incroyable d’être à une Coupe du monde avec son frère. Nous sommes en concurrence mais je serai très content et très fier de nous, quoi qu’il arrive, que ce soit lui ou moi qui joue. »




10h24 : Pas de souci à être latéral pour le défenseur du Bayern, le plus souvent dans l'axe en Bavière : « Les trois derniers matchs avec le Bayern, j'ai joué arrière gauche, je me sens très à l'aise à la fois dans l'axe ou comme arrière gauche. Ce sont deux postes que je connais à la perfection ».
10h23 : Lucas Hernandez prend le relais.
10h22 : Rabiot 2022 sera-t-il le Matuidi de 2018 ? « Si je devais évoluer dans un rôle un peu similaire, bien sûr que je le ferai. Il faudra déterminer si c’est ce qu’il y a de mieux pour l’équipe ».
10h21 : Adrien Rabiot qualifie de « défi excitant » ce rêve de doublé des Bleus, et ce en étant « très probablement titulaire ». Il en est évidemment conscient et prend à peine des pincettes, au vu de la liste de DD bien inexpérimentée (malgré lui) dans l'entrejeu.
10h18 : Rabiot et sa « personnalité différente »

L’ancien Parisien poursuit : « Quand je suis sur le terrain, j’ai une personnalité différente. Je suis là pour aider mes coéquipiers, les tirer au maximum. C’est naturel chez moi. Pour ma position, j’ai mes meilleurs repères dans le cœur du jeu, c’est là où je joue avec la Juventus. »

10h16 : Les Bleus ne sont « vraiment pas affectés » par les doutes autour de Benzema et Varane

Adrien Rabiot revient sur la série de blessures : « Pour Karim ou Raphaël, ils sont sur la bonne voie. On n’est vraiment pas affectés par ça. Bien sûr, il nous manque des joueurs importants, mais il faut faire sans eux ».

10h14 : Adrien Rabiot s’exprime sur son image auprès du grand public : « Si mon image est un peu floue, c’est aussi parce que je le désire. Je ne me montre pas tellement en dehors du terrain ». Et tiens, comment vit-il, 4 ans et demi plus tard, le fait d'avoir vu Steven Nzonzi lui passer devant dans la liste, et l'avoir privé du plus grand titre de sa carrière (la question n'a évidemment pas été formulée ainsi par notre confrère) ? « Le Mondial 2018 était une grosse déception. J'ai beaucoup travaillé pour être à ce Mondial. Je ne prends pas ça comme une revanche mais comme une chance d'être là, et de pouvoir m'exprimer à mon tour aujourd'hui. »




10 heures : C’est partiiiiii pour la conf d’Adrien Rabiot messieurs dames !

Il évoque l’importance de ce Mondial pour lui, à 27 ans, et alors qu’il sera libre de s’engager où il le souhaite dans les prochains mois : « Je ne vois pas ça forcément comme un tournant mais ça peut pas mal m’aider comme je suis dans ma dernière année de contrat à la Juve ». Il avoue avoir pas mal parlé du Mondial avec son désormais coéquipier à Turin Paul Pogba, et il assure ne pas ressentir « de pression particulière » par rapport à son statut de milieu le plus expérimenté de la liste ( « Je me sens en mesure de pouvoir aider les autres et de donner l'exemple »), mais « plus car ce sera (sa) première Coupe du monde ». Tiens, intéressant son passage sur ce qu'il faudra aux Bleus pour ne pas revivre un Euro 2021 bis : « La chose principale, c'est qu'il faut rester unis, essayer qu'il y ait le moins de choses autour de nous qui pourraient parasiter le groupe. C'est la chose principale pour pouvoir évoluer dans un climat serein. Sur le terrain, si on est sortis aussi rapidement à l'Euro, c'est forcément qu'il y avait des choses qui n'allaient pas. A nous de les corriger. Mais je pense qu'on a le potentiel pour faire bien mieux qu'à l'Euro ».




09h55 : Folie furieuse à l’aéroport de Buenos Aires pour accompagner les deux derniers appelés de la sélection argentine, Thiago Almada et Angel Correa

Joueur en MLS à Atlanta United et donc méconnu du grand public, Thiago Almada (21 ans, 1 sélection) ne s’imaginait sans doute guère à la Coupe du monde au Qatar cette année. Mais le milieu offensif fait finalement partie, à la dernière minute, du voyage de la sélection argentine, comme l’attaquant Angel Correa (Atlético de Madrid). La raison ? Les forfaits de Nicolas Gonzalez et Joaquin Correa blessés, alors qu’ils faisaient partie de la liste initiale de Lionel Scaloni. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Thiago Almada et Angel Correa ont pu s’offrir un sacré kif en s’envolant pour Doha. Des centaines de supporteurs de l’Albiceleste se sont ainsi rués sur eux avec la légère ferveur qu’on accole classiquement aux Argentins, ce vendredi dans l’aéroport de Buenos Aires.




09h40 : Le médecin des Bleus se montre confiant pour Varane et Benzema

Frank Le Gall n’a pas l’habitude d’être à ce point dans la lumière. Mais alors que la liste des joueurs potentiellement sélectionnés a récemment compté 14 éléments incertains, le médecin de l’équipe de France a un rôle encore plus déterminant que d’habitude sur ce début de Mondial. Il s’est confié dans Le Parisien ce vendredi et se montre rassurant concernant les pépins musculaires de Raphaël Varane et Karim Benzema : « Si tout s’enchaîne comme prévu, ils seront tous opérationnels d’ici la fin de semaine. Comprenez bien que sur le musculaire, on est toujours prudent. Les premières étapes ne sont jamais compliquées. Ce sont les dernières, le sprint, les accélérations, les frappes de balle, celles qui valident ce que vous avez fait avant, qui sont plus à risque. Mais ce qui a été fait jusqu’ici me semble cohérent ». Rappelons que l’entraînement de ce vendredi soir est à huis clos, pas dit qu’on en sache donc bien davantage.

09h20 : Cristiano Ronaldo à la retraite si le Portugal devient champion du monde ?

Sur les 772 extraits de l’interview du journaliste Piers Morgan, dévoilés au compte-goutte depuis dimanche soir, Cristiano Ronaldo dévoile une surprenante hypothèse pour sa fin de carrière. Evidemment en rupture totale avec Manchester United depuis ses déclas à la sulfateuse contre le club et son coach, l’attaquant de 37 ans explique qu’il partira à « 100 % à la retraite » s’il remporte avec sa sélection le premier titre mondial de l’Histoire du Portugal. Sinon, il se voit bien jouer encore « deux ou trois ans ». Reste à savoir où. On vous voit venir, en mode « ça sent l’énième coup de folie du PSG tout ça ». Alors cette hypothèse a justement été évoquée par Piers Morgan dans la fameuse interview, et Cristiano Ronaldo a répondu cela : « Tout est possible dans le football. Pourquoi pas ? Je ne sais pas. Bien sûr, ils vendraient beaucoup de maillots ». Evidemment la problématique prioritaire du club cette saison. Encore que…




09h15 : D’ailleurs, qui dit Selecao dit pas de danse délicieux de Lucas Paqueta ces jours-ci dans le vestiaire de la sélection. Désolé, amis lyonnais, pour le violent coup de nostalgie de bon matin.




09h05 : Marquinhos nous donne des news de Neymar, l’homme qui « renonce à sa vie » pour le Brésil

Alors qu’il n’a toujours pas repris l’entraînement avec la Seleçao, qui finit son stage d’avant-Mondial à Turin, Marquinhos était en point presse jeudi. Le capitaine du PSG est revenu durant une conférence de presse sur la pression qui entoure Neymar avec la sélection brésilienne pour cette Coupe du monde. « Je suis avec Neymar tous les jours, je sais à quel point il s’est préparé, à quel point il est concentré sur le projet, à quel point il a renoncé à sa vie de tous les jours, raconte le défenseur parisien. C’est mon ami proche, je peux vous garantir à 100 % ce que je dis. Mais je lui dis toujours qu’il n’a pas à porter plus de poids que les autres. Il y a des joueurs expérimentés autour de lui pour le soutenir, et des jeunes qui prennent leurs responsabilités. » Le Brésil pourra a priori compter sur un Neymar dans sa meilleure forme depuis des plombes pour tenter de conquérir son premier sacre mondial depuis 20 ans.

08h55 : Pendant ce temps, le football vrai se porte bien, qu’on se le dise. Oui oui, conf de rédac exceptionnelle ce matin à la rédac pour déterminer si on live dimanche le palpitant match retour entre Saint-Marin et Sainte-Lucie.




08h45 : Cocasse ce tweet sur lequel on tombe seulement ce matin. Prends ça Lilian T. !




08h35 : Alors, quelle ferveur à deux jours du coup d’envoi de ce Mondial ?

Présent à Doha tout comme Aymeric Le Gall, William Pereira s’est intéressé hier à la ferveur qui entoure (ou pas) ce Mondial dans un pays qui n’a pas forcément débattu depuis la nuit des temps du ghost goal de Geoffrey Hurst en 1966. On vous laisse découvrir son reportage avec votre bol de Golden Grahams et votre madeleine.




08h15 : Et un nouveau coup de flip à l’entraînement avec Olivier Giroud

Les images de la jambe de Christopher Nkunku se bloquant dans le sol à peine digérées, on a aussi eu droit jeudi à une bonne frayeur, lorsque Olivier Giroud, en grande forme avec l’AC Milan, s’est effondré quelques secondes après une jolie reprise de volée.



Mais pas trop d’inquiétude à avoir a priori pour notre deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, gros titulaire en puissance contre l’Australie au vu des doutes qui entourent la présence de Karim Benzema au coup d’envoi. On vous laisse découvrir le journal des Bleus de ce matin signé Aymeric, from Doha.



08h05 : Alors, Benzema et Varane en seront-ils contre l’Australie, nom de zou ?

Tic, tac, tic, tac, la France veut savoir : après les nombreux pépins physiques ayant miné l’avant-Coupe du monde des Bleus (de Kanté à Nkunku en passant par Pogba, Maignan et Kimpembe), il serait plus que précieux de pouvoir s’appuyer sur deux cadres absolus de ce groupe tricolore pour débuter la compétition : Raphaël Varane et Karim Benzema. Mais les deux ex-coéquipiers du Real Madrid restent vraiment incertains, comme notre collègue Aymeric a pu le voir de ses propres yeux, jeudi lors de la première séance de l’équipe de France à Doha. Les deux joueurs se sont entraînés de bout en bout à part avec le prépa physique Cyril Moine, hormis un petit échauffement balle aux pieds avec le reste du groupe, où nous aurions eu la condition pour en être. Ils restent sur un mois sans la moindre minute de compétition disputée ou presque. Pas idéal du tout, tout ça, alors que se profile déjà sérieusement l’entrée en lice de la bande à Didier Deschamps, mardi (20 heures) face à l’Australie (car oui, on attaque par le même adversaire qu’en 2018 en Russie).

8 heures : Bon réveil à toutes et à tous, et bienvenue dans ce live, à deux jours de l’ouverture officielle de cette Coupe du monde au Qatar !

Officiellement lancé mercredi sur 20 Minutes, ce live de la Coupe du monde va vous accompagner jusqu’au dimanche 18 décembre, voire un peu plus si affinités (comprendre un défilé sur les Champs-Elysées le 19 donc). Ce vendredi matin, on va tenter d’égayer votre rude réveil de fin de semaine en vous livrant le menu de la journée : on aura à 10 heures tapantes a priori deux joueurs des Bleus en conférence de presse. On vous fera vivre ça en live, alors qu’Aymeric, présent à Doha, écrira un sujet retour derrière. Puis l’équipe de France effectuera son deuxième entraînement au Qatar, à huis clos à 20 heures au stade Jassim Bin Hamad. Autant dire que ça va bosser dans le plus grand des secrets un 3-4-3 avec des meneurs de jeu excentrés qui vont coulisser dans tous les sens. Euuuuuh, on s’emballe peut-être un peu DD, non ? En tout cas, restez connectés par ici, vous ne manquerez rien des infos Mondial du journal, même celles qui vous sembleront les plus futiles (bien notre came ça). Suivez le guide !

>> Rendez-vous toute la journée pour ne rien rater de ce qui se trame du côté de Doha et de ses environs.