VIDEO. Coupe du monde 2018: «Là quand ils sont rentrés, ghostbusters», l'anecdote magique de l'extincteur d'Adil Rami

FOOTBALL Les Bleus ont mis un sacré bordel à l'hôtel après le huitièmes de finale...

B.V.

— 

Adil Rami en conférence de presse à Istra, le 4 juillet 2018.
Adil Rami en conférence de presse à Istra, le 4 juillet 2018. — David Vincent/AP/SIPA

C'est une histoire qui aurait pu rester dans le vestiaire des Bleus, mais vu qu'ils ont gagné tout peut désormais sortir. A la sortie du huitième de finale face à l'Argentine, les Bleus ont fait une fête monstre dans leur hôtel à Istra. Des rumeurs couraient sur cette nuit-là, et notamment qu'un extincteur avait été allumé pour calmer tout le monde. Sur le plateau de TF1 au retour au pays, Adil Rami s'est expliqué.

Alors qu'il était «nu» dans sa chambre en train de jouer au jeu vidéo Fortnite, le défenseur des Bleus entend certains de ses coéquipiers venir taper aux portes des chambres pour réveiller les coéquipiers et mettre le bordel dans leur chambre. Ni une ni deux, Rami voit le coup venir et se prépare avec une arme, l'extincteur donc, « sécurité contre les gamins », dit-il. Benjamin Mendy tape à la porte, Rami ouvre puis Mendy met le pied dans la porte et annonce le boxon à venir. 

La suite, c'est Rami qui la raconte le mieux: « Je suis parti en courant, j'ai dégoupillé l'extincteur et là quand ils sont rentrés, ghostbusters ». Des gamins on vous dit!