Coupe du monde 2018: «Je vois José Touré et je lui mets ce petit ballon lobé », il y a 33 ans, 5 matchs et 484 minutes de jeu, le dernier but de la France face à l’Uruguay

FOOTBALL La France reste sur cinq matchs sans marquer face à l’Uruguay. On vous raconte la dernière fois qu’on a marqué contre la Céleste…

B.V.

— 

Platini avec le Trophée de la Coupe intercontinentale des Nations
Platini avec le Trophée de la Coupe intercontinentale des Nations — AFP

Ce n’est pas parce qu’on est journalistes sportifs qu’on a la science infuse. Alors à vous, amis, collègues, sœurs ou mère, j’en sais rien si la France va gagner contre l’Uruguay vendredi. La seule chose que je puisse dire avec certitude, c’est que ce match sera dur à vivre et pénible à gagner. « Chiant », comme l’a si bien dit Antoine Griezmann. Il suffit pour ça de regarder les résultats des cinq derniers France-Uruguay pour le comprendre.

  • Une défaite 1-0 en amical à Montevideo en 2013
  • un 0-0 en amical au Havre en 2012
  • un autre 0-0 à la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010
  • un autre autre 0-0 en amical au Stade de France en 2008
  • un autre autre autre 0-0 à la Coupe du monde 2002 en Corée du Sud

Voilà. Non seulement on ne gagne pas, mais en plus on ne marque pas contre l’Uruguay. Ne nous inquiétons surtout pas, cela ne fait que 33 ans, 5 matchs et 484 minutes de jeu qu’on a plus planté face à la Céleste. C’était José Touré, à la 56e minute d’une victoire 2-0 au Parc des Princes, le 21 août 1985, pour la première coupe internationale des Nations.

L'équipe de France alignée pour ce match
L'équipe de France alignée pour ce match - AFP

Kézako ? Une sorte d’ancêtre de la Coupe des Confédérations joué en un match entre le champion d’Europe (la France en 84, donc) et le vainqueur de la Copa America (L’Uruguay, en 83). La France reçoit dans un Parc à moitié vide. Après une ouverture du score de Rocheteau en début de match, c’est donc José Touré qui marque ce but historique. Alain Giresse, passeur décisif, s’en souvient comme si c’était hier. Peut-être parce qu’il s’est « rafraîchi dernièrement la mémoire » se marre-t-il depuis la Russie, où il commente les matchs pour Radio France.

« A l’origine c’est José Touré sur le côté gauche qui récupère le ballon. Il fait un petit jonglage et se fait sauter le ballon pour lui-même, puis donne à Michel Platini qui prolonge pour moi alors que Luis Fernandez s’engageait. Là je vois José Touré et je lui mets ce petit ballon lobé dans la course. Il contrôle et la prend de volée. Ce sont des buts qui marquent car quand vous êtes un passeur, c’est le genre de gestes que vous aimez réaliser. J’avais fait un peu la même avec Platini contre l’Angleterre. »

France-Uruguay en 1985
France-Uruguay en 1985 - Capture d'écran wikipedia

Au final, la France l’emporte 2-0 au terme d’un « très bon match, largement dominé, face à une équipe très solide et bagarreuse ». Décidément, rien ne change en Uruguay. Ah, on allait oublier : cette dernière victoire des Bleus face à l’Uruguay était arbitrée par un argentin, Abel Gnecco. Quoi, comme le match de vendredi ? Coïncidence ? Rien n’est moins sûr…