les Bleus ne doutent de rien

©2006 20 minutes

— 

no credit

Sûre de ses forces. L'équipe de France, pourtant placée dans l'obligation de gagner dimanche contre la Corée du Sud, ne semble guère inquiète de son avenir dans cette Coupe du monde. Loin du scepticisme qui entoure les Bleus après le nul réalisé mardi contre la Suisse, les joueurs et l'encadrement affichent une confiance relative avant d'aborder les deux prochaines rencontres. « Je ne suis pas inquiet. On va être de mieux en mieux et on va se qualifier », explique Vikash Dhorasoo.

Prudent, Raymond Domenech estime que la Corée du Sud et le Togo sont des adversaires sérieux, mais à la portée de l'équipe de France. « On le sait, il faut absolument gagner pour être plus serein, mais même un match nul contre les Coréens n'hypothèque rien », précise le sélectionneur national. L'attaque française se retrouve au coeur de toutes les discussions car Emmanuel Petit reste le dernier buteur tricolore en Coupe du monde, depuis la finale du mondial 1998. « Un but, ça tient à rien. A Arsenal comme en équipe de France, tu réussis des trucs et parfois tu les rates. Il nous reste deux matchs dans ce premier tour, tout reste faisable », confiait hier Thierry Henry. Dans ce qui sera tout de même un match couperet, quoi qu'en dise les joueurs, Lilian Thuram n'envisage qu'un seul résultat, le succès. « Contre la Corée, nous rentrerons sur le terrain pour gagner le match, l'équipe trouvera la solution », annonce le défenseur de la Juventus.

Jérôme Capton