Affaire des quotas: La FFF renouvelle sa confiance à Laurent Blanc

POLEMIQUE A l'issue d'une réunion extraordinaire, une procédure disciplinaire a également été engagée contre les protagonistes de l'affaire, dont ne fait pas partie le sélectionneur...

Avec Reuters

— 

Laurent Blanc, le 29 avril 2011, à Bordeaux.
Laurent Blanc, le 29 avril 2011, à Bordeaux. — B.EDME/AP/SIPA

Il est définitivement blanchi. La Fédération française de football a renouvelé jeudi sa confiance au sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc, mis en cause dans l'affaire des quotas.

«Le Conseil fédéral a renouvelé toute sa confiance à Laurent Blanc», a déclaré le président de la FFF, Fernand Duchaussoy, à l'issue d'une réunion extraordinaire de cette instance.

Il a ajouté qu'une procédure disciplinaire serait engagée «dans le strict cadre du code du travail» concernant les différents acteurs de cette affaire.

Le président de la fédération a refusé de donner les noms de ces personnes «afin de préserver le droit des salariés» de la FFF, se bornant toutefois à confirmer que Laurent Blanc ne figurait pas parmi ce groupe.

Mardi, les deux commissions chargées d'enquêter sur l'affaire qui secoue le football français avaient disculpé Laurent Blanc, tout en dénonçant les dysfonctionnements de la Fédération.

La ministre des Sports, Chantal Jouanno, a exclu des poursuites judiciaires contre certains participants à une réunion, le 8 novembre, de la direction technique nationale au cours de laquelle l'idée de quotas de sélection pour les binationaux a été évoquée.