Thomas Domingo «garde la Coupe du monde en vue»

RUGBY Victime d'une rupture des ligaments antérieurs du genou, le pilier de l'équipe de France croit toujours qu'il peut être du voyage en Nouvelle-Zélande...

A.M.

— 

Le pilier de Clermont Thomas Domingo, ici face à Toulon, le 19 septembre 2010
Le pilier de Clermont Thomas Domingo, ici face à Toulon, le 19 septembre 2010 — K.VILLALONGA/SIPA

«J’ai immédiatement entendu deux craquements et compris que ce n’était pas bon.» Deux jours après sa rupture des ligaments antérieurs du genou gauche, Thomas Domingo garde le moral. Le pilier de l’équipe de France et de Clermont s’est exprimé sur le site du club auvergnat. S’il devrait se faire opérer dans la semaine, il n’a pas encore fait une croix sur le Mondial, en septembre. «Je ne lâche pas encore! Je garde la Coupe du monde en vue. J’ai envie de me garder cet objectif», affirme Thomas Domingo.

Un optimisme renforcé par les déclarations de Marc Liévremont. Le sélectionneur s’est dit prêt à amener le Clermontois avec lui comme 31e homme. «Cela remonte le moral. Cela montre aussi qu’il comptait sur moi. C’est une raison de plus de me battre et d’être motivé pour les soins et la rééducation de mon genou», assure Thomas Domingo. Et de la motivation, il en aura bien besoin dans les mois à venir.