Le père d'Aravane Rezaï aurait été exclu du circuit WTA après une altercation avec sa fille

TENNIS ll aurait aussi menacé son petit ami...

A.P.

— 

De gauche à droite. Arsalan Rezaï, sa fille Aravane et son fils Anouch, le 17 avril 2007 à Paris.
De gauche à droite. Arsalan Rezaï, sa fille Aravane et son fils Anouch, le 17 avril 2007 à Paris. — Lydie / SIPA

La WTA (l’instance qui gère le circuit professionnel féminin) indique dimanche avoir ouvert une enquête à l'encontre d'une personne de l'entourage d'Aravane Rezaï qui aurait mis en danger son intégrité physique de la joueuse. Selon des informations de l’agence RMC Sport, il s’agirait du sulfureux père de la joueuse: Arsalan Rezaï. Eliminée dès le premier tour de l’Open d’Australie, la Française avait évoqué en conférence de presse d’après-match «un souci» le matin de son match. 

Dans un communiqué, la WTA  évoque «un sérieux incident» qui l’a amené «à suspendre pour une période d’une durée indéterminée un membre de la famille d’Aravane Rezaï. Une enquête a été diligentée.»

Un habitué des coups de sang

RMC Sport rapporte l’incident qui aurait opposé Aravan Rezaï à son père (qui a longtemps été son entraîneur). Selon des sources proches de la joueuse, ce dernier aurait «renié» sa fille et menacé physiquement l'ami de celle-ci, un employé de la WTA. Connu pour son caractère volcanique, Arsalan Rezaï avait traité par le passé Georges Goven (entraîneur national du tennis féminin) de «violeur de petites filles». Contacté par 20minutes.fr, Arsalan Rezaï n’a pas répondu à nos sollicitations.