Dunga paie l'élimination du Brésil... Maradona toujours acclamé...

MONDIAL 2010 Toutes les infos indispensables ou pas de la Coupe du monde...

La rédaction sport

— 

Le sélectionneur de l'équipe du Brésil, Dunga, lors d'une session d'entraînement à Johannesbourg, le 31 mai 2010, dans le cadre de la Coupe du monde.
Le sélectionneur de l'équipe du Brésil, Dunga, lors d'une session d'entraînement à Johannesbourg, le 31 mai 2010, dans le cadre de la Coupe du monde. — REUTERS

Lundi 5 juillet



Mathématiquement, l'Allemagne va être championne du monde

Vous vous apprêtez à livrer vos derniers pronostics et cet Allemagne-Espagne vous pose problème. Alors, peut-être que les mathématiques vont éclairer votre lanterne. Certains se sont amusés à regarder la fréquence des victoires en Coupe du monde. Et ils se sont rendu compte qu'il y a une suite logique depuis 1954... Honnêtement, en y regardant de près, ça n'est pas évident, évident. La fraîcheur de Muller ou le génie d'Özil nous paraissent plus crédible pour donner à la Mannschaft les faveurs des pronostics.

Dunga viré



En matière de football, le Brésil a des standards à respecter. Du coup, après l’élimination de la Seleçao en quart de finale face aux Pays-Bas (1-2), le sélectionneur Dunga ainsi que toute la commission technique ont été licenciés. L’ancien capitaine de l’équipe du Brésil pensait qu’il aurait quelques jours pour préparer sa défense, mais la Confédération brésilienne de football a tranché rapidement. Son remplacement devrait avoir lieu à la fin du mois de juillet. Les noms de Luiz Felipe Scolari, champion du monde avec le Brésil en 2002, est cité, mais ce dernier s’est engagé jusqu’en 2012 avec le club de Palmeiras. On parle aussi de Mano Menezes, l’actuel entraîneur des Corinthians, Leonardo, qui officia au Milan AC en 2009-2010, ou encore Jorginho, qui était adjoint de Dunga en Afrique du Sud.



Maradona acclamé



Deux poids, deux mesures. Alors qu’au Brésil, la colère s’abat sur l’équipe nationale, en Argentine les supporters sont venus accueillir chaleureusement les joueurs de l’Albiceste, éliminés eux aussi en quart de finale contre l’Allemagne (0-4). Parmi les slogans scandés, «Diego, Diego». «C'est le football, nous avons perdu mais nous sommes quand même contents et sommes venus le dire à Diego», philosophe un Argentin. Peu de chance donc de voir Maradona se faire remercier.



Fabregas et Puyol, bons pour le service



Légèrement blessés lors du match contre le Paraguay, les Espagnols Cesc Fabregas et Carles Puyol seront rétablis pour la demi-finale contre l’Allemagne, qui se jouera mercredi soir. «Cesc a reçu un coup à une épaule alors que Puyol a reçu le ballon dans le visage, ce qui lui avait un peu brouillé la vue, détaille le docteur de l’équipe Oscar Luis Celada. Mais les deux joueurs sont opérationnels pour le prochain match.» Tant mieux car face à l’Allemagne, l’Espagne aura besoin de tous ses talents.