FC Séville : Limogé après la claque contre Dortmund, Lopetegui ému aux larmes par l’ovation des supporters

FOOTBALL Julen Lopetegui était déjà sur la sellette avant ce match de Ligue des champions, les rumeurs évoquent un possible retour de Jorge Sampaoli sur le banc andalou

Aymeric Le Gall
— 
Julen Lopetegui a reçu une ovation du public andalou alors qu'il venait d'apprendre qu'il était limogé.
Julen Lopetegui a reçu une ovation du public andalou alors qu'il venait d'apprendre qu'il était limogé. — Joaquin Corchero//SIPA

La scène est peu commune. A peine la débâcle du FC Séville actée mercredi soir en Ligue des champions, à domicile, face au Borussia Dortmund (1-4), le club andalou annonçait dans un communiqué de presse le limogeage de son entraîneur Julen Lopetegui. Sauf qu’au lieu de filer par une porte dérobée, l’ancien sélectionneur espagnol est revenu sur la pelouse pour dire adieu à ses supporters. Et ceux-ci le lui ont bien rendu, lui offrant une ovation appuyée qui l’a émue aux larmes.

En effet, alors que ses jours semblaient comptés avant même ce match face aux Allemands - Séville est 17e de Liga après sa dernière défaite contre l’Atlético de Madrid le week-end dernier - les fans estiment la direction davantage responsable de la mauvaise passe du club que leur ex-entraîneur.




Sampaoli, le retour ?

Interrogé à la télé espagnole au coup de sifflet, l’ancien éphémère coach du Real Madrid n’a pas attendu le communiqué du FC Séville pour annoncer que son heure avait sonné. « Je suis reconnaissant à l’ensemble de Séville, à ses fans, aux joueurs qui m’ont offert trois saisons merveilleuses, a-t-il déclaré à Movistar. Je ressens de la tristesse et de la douleur de quitter une équipe que j’aime beaucoup et qui restera, sans aucun doute, dans mon cœur. »

Arrivé à Séville en 2019 après quelques mois à la tête du Real Madrid en 2018. Il a notamment mené le club au titre en Ligue Europa dès sa première saison. Le nom de l’Argentin Jorge Sampaoli circule comme possible remplaçant. Il a déjà connu le banc de Séville lors de la saison 2016-2017, avant de prendre en charge l’équipe nationale argentine, les menant à la Coupe du monde en Russie en 2018. Il est libre depuis son départ de l’Olympique de Marseille en juillet.