Meurtre de Brice Taton: les supporters du Partizan Belgrade n'iront pas à Toulouse

FOOTBALL Pour éviter les débordements…

M. Go.

— 

 Un supporter toulousain devant le stade du TFC après l'annonce de la mort de Brice Taton, agressé à Belgrade
 Un supporter toulousain devant le stade du TFC après l'annonce de la mort de Brice Taton, agressé à Belgrade — A.-GELEBART / 20Minutes

Pas de Stadium pour les supporters du Partizan Belgrade. Jeudi, ils ne suivront pas leur club à Toulouse pour assister au match retour de l'Europa League de football programmé contre le TFC. Une mesure destinée à éviter tout débordement après la mort de Brice Taton, un supporter toulousain, agressé à mort lors du match aller.


«Nous avons accepté la recommandation de l'UEFA suite à une initiative de Toulouse et nos supporters ne se rendront pas à Toulouse», a confirmé à l'AFP Darko Grubor, secrétaire général du club de la capitale serbe.


Une gerbe sur la tombe


Darko Grubor a ajouté qu'une délégation de Partizan se rendra, en accord avec le club français, sur la tombe de Brice Taton le jour du match, pour y déposer une gerbe. La victime avait été agressée avec d'autres supporters de Toulouse par des supporters du Partizan de Belgrade, à quelques heures de la rencontre entre les équipes française et serbe, le 17 septembre. Il était décédé le 29 septembre des suites de ses blessures.


La police serbe a arrêté en tout quatorze suspects, mis en cause dans la mort de Brice Taton. Ils ont été incarcérés, à l'exception de l'un d'entre eux qui peut comparaître libre devant le juge. La mort de Brice Taton avait suscité une grande émotion en Serbie, le président serbe, Boris Tadic, promettant d'accentuer les mesures contre la violence, en particulier dans le sport.


A noter que le 137e derby de Belgrade gagné par le Partizan (2-1) contre l’Etoile rouge ce week-end s’est encore déroulé dans une chaude ambiance: