Flavio Briatore est responsable selon Renault

EN BREF Le directeur général de l'écurie a confirmé que la patron de l'écurie a démissionné...

La rédaction sport

— 

Fernando Alonso (à g.), au côté de Flavio Briatore, le patron de Renault, en avril 2006.
Fernando Alonso (à g.), au côté de Flavio Briatore, le patron de Renault, en avril 2006. — SIPA

«La tricherie de Singapour est un coup dur pour Renault», a admis jeudi matin Patrick Pelata sur RTL. Le dirigeant du team français s'exprimait sur l'affaire pour la première fois au nom de la marque. «L'écurie a considéré qu'il y avait eu faute, toute faute appelle sanction. Piquet était déjà parti et Pat Symonds (le n°2 de Renault F1 Team) est parti». Avant d'ajouter: «Flavio Briatore a considéré qu'il était moralement responsable et a démissionné.» La marque réfléchit actuellement à l'avenir de sa branche F1 dans les paddocks.  

Le portrait de Flavio Briatore est à lire ici.