Toulon-Clermont, un fauteuil pour deux

— 

Après trois journées de Top 14, il est prématuré d'évoquer la lutte finale pour le Bouclier de Brennus. Néanmoins, le Rugby Club Toulonnais (2e ex aequo) va disputer le fauteuil de leader face à Clermont (1er), ce soir à 19 h 30 lors de la 4e journée. Une première depuis 17 ans et son dernier titre décroché en 1992. Si cette première place reste « symbolique », comme le rappelait le président Mourad Boudjellal samedi à l'issue de la victoire varoise à Albi (9-15), elle devrait toutefois mettre du baume au coeur du public toulonnais et au sein des troupes de Philippe Saint-André.

Et il en faudra de l'enthousiasme aux coéquipiers du capitaine Joe van Niekerk pour se replonger dans le combat quatre jours après leur victoire acquise de haute lutte dans le Tarn. Car, associée à la fatigue du voyage, la bataille albigeoise a laissé des traces dans les organismes. Ce n'est donc pas un hasard si le manager varois a retenu lundi soir un groupe étoffé de 28 joueurs.

On notera les présences du pilier gauche Laurent Emmanuelli et de Pierre Mignoni. L'ex-demi de mêlée de Clermont, touché à la cuisse en ouverture de la saison face au Stade Français, fait donc son retour après quinze jours d'absence. Mais il n'est pas assuré d'être titularisé face à ses anciens coéquipiers. « Il y a des chances pour que l'on n'annonce l'équipe qu'au tout dernier moment, précisait Philippe Saint-André, lundi soir lors du point presse. Tout dépendra de la récupération du dernier match et du retour en bus. On est partis d'Albi à 23 h 30 samedi et on est arrivés à 5 h 30 dimanche. Les joueurs ont un petit peu dormi et on a fait la récupération le soir à 18 h. Là, on va voir qui est apte et à 100 %. »

Car Toulon en a bien conscience, la réception de Clermont, vice-champion de France, nécessitera beaucoup d'énergie. « C'est un gros morceau, une belle machine qui joue bien au rugby, insiste le manager. Ils ont l'équipe la plus régulière à domicile et à l'extérieur depuis trois ans et ils ont disputé trois finales de Top 14 consécutives. C'est un beau challenge pour nous. On va vraiment voir si on a progressé. Mais on espère avoir un 16e homme derrière nous avec le public de Mayol. » W

S. D.