Les sprinters positifs iront à Berlin

EN BREF Cinq d'entre eux avaient été contrôlés positifs à un stimulant...

La rédaction sport

— 

La sprinteuse jamaïcaine Sheri-Ann Brooks lors des Jeux du Commonwealth, le 20 mars 2006.
La sprinteuse jamaïcaine Sheri-Ann Brooks lors des Jeux du Commonwealth, le 20 mars 2006. — A.Clarck/REUTERS

Le comité disciplinaire de la commission antidopage jamaïcaine les a finalement blanchis. Sheri-Ann Brooks, Yohan Blake, Marvin Anderson, Lansford Spence et Allodin Fothergill, les cinq sprinters contrôlés positif à un produit stimulant, la methylhexanamine, seront donc autorisés à disputer les Mondiaux de Berlin, qui débutent samedi. «Nous n'avions pas d'autre choix que de blanchir les athlètes car la substance incriminée ne figure pas sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage», annonce le président de la commission antidopage, Kent Gammon.



En réalité, Brooks a été blanchie «en raison d'une irrégularité lors de l'analyse de son échantillon B». Les quatre autres athlètes ont donc bénéficié du désaccord concernant le statut de la methylhexanamine. Même pas besoin de se mettre aux nuggets.