La mort de Jackson va-t-elle peser sur le mercato du PSG?

EN BREF Colony Capital a racheté il y a un mois l’hypothèque sur le ranch de Michael Jackson…

La rédaction sport

— 

Les Parisiens Peguy Luyindula (à g.), Ludovic Giuly (de dos) et Guillaume Hoarau (au second plan) le 5 avril 2009 au Parc des Princes, face à Nice.
Les Parisiens Peguy Luyindula (à g.), Ludovic Giuly (de dos) et Guillaume Hoarau (au second plan) le 5 avril 2009 au Parc des Princes, face à Nice. — B.Tessier/REUTERS

Depuis des années, Jackson était criblé de dettes. Et sa propriété, baptisée Neverland, menacée de saisie. En mai dernier un fonds d’investissement du nom de Colony Capital a racheté l’hypothèque qui pesait sur ce terrain de 1.000 hectares. Pour un montant de presque 25 millions de dollars. Or Colony Capital n’est autre que l’actionnaire principal du PSG. A titre de comparaison, Colony a investi environ 70 millions d’euros dans le Paris Saint-Germain depuis son arrivée en 2006.

 
Faire chanter Michael

Pour rentabiliser l’opération, le fonds d’investissement avait prévu de faire chanter la star. Dans le contrat, MJ devait se rendre de temps en temps à Las Vegas pour faire des shows dans des clubs, hôtels (notamment le Hilton, propriété de Colony Capital) et casinos. Avec la mort du chanteur, le groupe se retrouve avec une belle dette sur les bras… Sessegnon n'a pas encore son augmentation.