Athlétisme : La piste du « différend privé » après l’agression de Wilfried Happio, champion de France du 400 m haies

VIOLENCE Agressé samedi à Caen, vingt minutes avant de remporter le 400 m haies des championnats de France, Wilfried Happio ne souffre d’aucune grave blessure

N.S. avec AFP
— 
Wilfried Happio ce dimanche lors de la cérémonie protocolaire des championnats de France, à Caen, au lendemain de sa victoire en 400 m haies.
Wilfried Happio ce dimanche lors de la cérémonie protocolaire des championnats de France, à Caen, au lendemain de sa victoire en 400 m haies. — Sameer Al-Doumy / AFP

Au lendemain de sa victoire, Wilfried Happio s’est présenté dimanche à 15h45 vêtu de grosses lunettes de soleil, pour recevoir sur le podium protocolaire de Caen sa médaille d’or de champion de France du 400 m haies. L’athlète de 23 ans n’a pas souhaité s’exprimer sur les faits survenus samedi, lorsqu'il avait été agressé par un homme à vingt minutes du début de sa course, disputée avec un bandeau sur l’œil gauche. « Il s’agit d’un différend privé entre deux personnes qui se connaissent », a indiqué dimanche une source judiciaire.

Victime d’un coup de poing au visage, « Wilfried a une micro fracture osseuse, mais ça va disparaître en même temps que le bleu, il va bien », a indiqué Olivier Vallaeys, son entraîneur. Happio avait été admis à l’hôpital après son agression, avant d’en sortir rapidement, dès samedi soir. Un dirigeant de la Fédération française d’athlétisme (FFA) s’est rendu au commissariat de Caen dimanche matin pour porter plainte.

Qualifié pour les championnats du monde à Eugene

Malgré les circonstances, Happio (23 ans) avait réussi samedi à battre son record personnel (48''57) et à valider le niveau de performance requis par la FFA pour participer aux championnats du monde à Eugene (Etats-Unis), prévus du 15 au 24 juillet.