Montpellier : La fête dans la ville après le titre des rugbymen

RUGBY Au lendemain de sa victoire en finale du Top 14, Montpellier a fêté ses héros sur la place de la Comédie où plusieurs milliers de personnes s’étaient donné rendez-vous

Jérôme Diesnis
— 
Les rugbymen du MHR, sacrés la veille en finale du Top 14, ont été fêté par plusieurs milliers de personnes place de la Comédie.
Les rugbymen du MHR, sacrés la veille en finale du Top 14, ont été fêté par plusieurs milliers de personnes place de la Comédie. — J. Diesnis / Agence Maxele Presse

Le bouclier soulevé sur la place de la Comédie, avant l’énorme fiesta au GGL Stadium. Montpellier a fêté ses joueurs de rugby samedi soir, sacrés pour la première fois champions de France après leur victoire (29-10), la veille contre Castres.

Du classique (« Ici, ici, c’est Montpellier ») à la chanson des férias popularisée d’Arthur Vincent, devenue l’hymne du MHR « Oh pétard » de L’Art à Tatouille : Montpellier a encore fait la fête jusqu’à très tard dans la nuit, alors que Mohed Altrad promettait « d’autres titres » dans le futur.

Mohamed Haouas déchaîné

Les enfants du pays, Fulgence Ouedraogo et un Mohamed Haouas déchaînés, ont donné le tempo, même s’ils n’ont pas pu jouer les ténors depuis le balcon de l’opéra Comédie comme l’avaient fait les footballeurs (notamment) avant eux en 2012. Au même moment se tenait un opéra.

C’est donc depuis une estrade de l’autre côté de la place que les quatre à cinq mille personnes venues en famille ou entre potes ont agité les drapeaux, allumé quelques fumigènes bleus et blancs. Et terminé par une chanson lancée depuis l’estrade. « qui ne saute pas… ne saute pas ! »