Grand Prix d’Azerbaïdjan F1 : Verstappen et Red Bull triomphent, Leclerc et Ferrari en plein cauchemar, Gasly beau 5e... Revivez la course en direct

FORMULE 1 Charles Leclerc partait en pole position ce dimanche à Bakou pour la sixième fois de la saison. La Ferrari du Monégasque devançait les Red Bull de Sergio Pérez et de Max Verstappen

Nicolas Stival
— 
Max Verstappen mène largement le Grand Prix de Formule 1 d'Azerbaïdjan à Bakou, ce dimanche.
Max Verstappen mène largement le Grand Prix de Formule 1 d'Azerbaïdjan à Bakou, ce dimanche. — Ozan Kose / AFP

L’ESSENTIEL

  • Red Bull a signé un doublé au Grand Prix d'Azerbaïdjan avec la victoire de Max Verstappen devant Sergio Pérez.
  • Auteur d'une nouvelle pole position, Charles Leclerc a dû abandonner, comme son coéquipier chez Ferrari Carlos Sainz.
  • Verstappen creuse l'écart au classement du championnat du monde, avec Pérez comme nouveau dauphin, devant Leclerc.
  • Le Français Pierre Gasly signe une excellente 5e place sur AlphaTauri, un an après son podium réussi à Bakou.

 

14h53 : Il est temps de boucler ce live. Rendez-vous le week-end prochain à Montréal pour, pourquoi pas, la réaction de Charles Leclerc et de Ferrari. Bonne fin de dimanche à tous !
14h49 : Pierre Gasly a le sourire sur Canal+. « C’est vraiment super, je suis archi content, c’était vraiment un super week-end de la part de toute l’équipe, de tout le monde. Lewis nous a eu à la fin mais un Top 5, après le début de saison qu’on a eu, on le prend tous les jours. C’est vraiment satisfaisant. »
14h44 : 4e de la course, Lewis Hamilton s'extrait de sa Mercedes comme s'il avait 107 ans. Le champion britannique souffre du dos.
14h40 : Grâce à sa cinquième victoire cette saison - sa 25e en carrière- Max Verstappen (150 points) s'envole en tête du championnat du monde après huit Grand Prix sur 22. Le tenant du titre compte 31 points d'avance sur son coéquipier chez Red Bull Sergio Pérez. Il chipe la deuxième place à Charles Leclerc, repoussé à 34 points du Néerlandais.
14h37 : DOUBLE RED BULL A BAKOU !!! Premier: Max Verstappen. Deuxième: Sergio Pérez.
14h36 : DERNIER TOUR !
Je vous remets le bricolage d'AlphaTauri sur l'aileron de Tsunoda. Visiblement, ça tient.

 

14h32 : Plus que trois tours et les positions devant semblent figées.
14h29 : Après avoir collectionné les pénalités, Latifi ferme la marche de ce Grand Prix, avec 28 secondes de retard sur Mick Schumacher, 15e et avant-dernier.
14h27 : 18 secondes d'avance pour Verstappen sur Pérez, et 22,5 sur Russell.
14h25 : Et voilà, après un beau combat, Gasly doit s'incliner devant Hamilton. Les deux Mercedes sont campées derrière les deux Red Bull.
14h24 : AlphaTauri demande à Pierre Gasly de ne pas faire d'héroïsme inutile. Pour l'instant, il est 4e, à la lutte avec Lewis Hamilton qui le talonne.
14h20 : Il reste 10 tours dans ce Grand Prix.

1. Verstappen

2. Pérez

3. Russell

4. Gasly

5. Hamilton

...

10. Ocon

14h19 : Verstappen fait la leçon à son ingénieur qui voulait voir le Néerlandais ralentir encore son allure. « Et ma température de gomme alors ? ». « Tu as raison Max », réplique le technicien de Red Bull (dialogue radio résumé et vulgarisé).
14h18 : Sévère mais juste.

 

14h16 : Tsunoda passe au stand et repart avec un aileron scotché à trois endroits différents. Audacieux !
14h14 : Marrantes les inscriptions « Street Fighters » sur le circuit de Bakou. Charles « Blanka » Leclerc n’a pas pu beaucoup se battre aujourd’hui.
14h09 : Comme l'indique Canal+, les quatre pilotes qui ont abandonné aujourd'hui roulaient avec un moteur Ferrari: Sainz et Leclerc bien sûr, mais aussi le Chinois Zhou (Alfa Roméo) et Magnussen (Haas).
14h07 : Comme c'est un peu calme depuis plusieurs tours, je vous mets un bébé tigre qui fait peur à sa mère.

 

14h04 : Bon, virtual safety car en fait. Verstappen et Pérez en profitent pour changer les pneus.
14h03 : Magnussen se range gentiment sur le côté. Le moteur de sa Haas a rendu l'âme. Vu la position de la voiture, ça sent la safety car ça.
13h58 : Red Bull demande à Verstappen d'aller moins vite pour économiser pneus et essence. Cela peut se comprendre, mais c'est toujours curieux d'entendre ça en F1.
13h54 : Plus de 7 secondes d'avance pour Verstappen sur Pérez, alors que le Mexicain ne va bien sûr pas aller chercher le Néerlandais. Mais il peut encore se passer bien des choses puisque la course n'en est qu'au 29e tour sur 51.
13h48 : Leclerc, très marqué, sur Canal+ : « Cela fait mal, pour le 3e week-end d’affilée. J’ai perdu la puissance, je ne sais pas ce qui s’est passé encore. Je n’ai pas vu les mécanos. » Le Monégasque promet qu’il va se « relever ». Mais va falloir digérer d’abord.
Quand ton moteur produit cette fumée, c'est que tu es mal barré.

 

13h44 : Alors qu'on en est à peine au 23e tour sur 51, le duo Red Bull Verstappen - Pérez occupe la tête de la course, devant Russell et Gasly, décidément en verve à Bakou. Ricciardo est 5e, Hamilton 6e. Ocon (8e) est dans les points pour l'instant.
13h42 : La grande claque pour Leclerc, qui connaît son deuxième abandon cette saison. Max Verstappen doit sourire sous son casque.
13h40 : LE MOTEUR DE LECLERC QUI LACHE !!! Il n'y aura aucune Ferrari à l'arrivée !!!
13h37 : Verstappen s'arrête à son tour, et l'arrêt est bon, enfin. Leclerc prend la tête, devant Max-la-menace et Pérez.
13h35 : Verstappen est en tête du Grand Prix devant Leclerc et Pérez. Mais le leader ne s'est pas encore arrêté.
13h33 : Perez rentre au stand avec des pneus arrière bien usés. Et comme pour Leclerc tout à l'heure, ça dure très longtemps.
13h31 : Verstappen s’envole comme un goéland. Et RedBull demande à Pérez de ne pas se battre avec son coéquipier. De toute manière, le Mexicain est largué à 3 secondes du Néerlandais.

 

13h30 : Verstappen double Pérez tranquilou ! Le leader du championnat du monde prend la tête !
13h27 : Vettel qui attaque Ocon, le double mais file tout droit. Au lieu de se retrouver 9e, le quadruple champion du monde est 12e.
13h26 : Un petit point sur les Français: Gasly est 8e, juste devant Ocon, 9e.
13h22 : Les deux Red Bull occupent la tête du Grand Prix après l'arrêt de Leclerc qui lui, a changé ses pneus.
13h21 : Leclerc qui profite de la virtual safety car pour s'arrêter aux stands mais ça dure des plombes ! C'est plus le cheval cabré, mais plutôt un poney soumis là.
13h19 : Oh l'image de Sainz, planté au virage 4 !!! Les freins arrière ont lâché. Mauvais temps chez Ferrari.
13h16 : Positions inchangées devant, alors qu'on a bien cru que Verstappen allait croquer Leclerc. Les trois premiers font leur course à eux.
On se refait le départ. La malédiction de la pole continue pour Leclerc.

 

13h11 : DRS activé pour Vestappen. Leclerc, prends garde !!!
13h08 : Latifi a pris une pénalité de 10 secondes pour une boulette de son écurie Williams au départ. Bon, ça ne va pas changer la face de la course.

 

13h06 : Le Mexicain compte déjà près de 2 secondes d'avance sur le Monégasque au 3e tour. Verstappen est en embuscade.
13h04 : C'EST PARTI !!! Et Pérez qui double Leclerc dès le départ et prend la tête ! En voilà un bon employé !
13h02 : RedBull demande à Sergio Pérez d'être très agressif dès le départ. On va voir si le Mexicain, deuxième derrière Charles Leclerc, écoute docilement.
13h : C'est le départ du tour de formation ! Selon Canal+, la route est à 47°C.
12h55 : Depuis son apparition dans le calendrier de la Formule 1 en 2016, ce GP a sacré cinq vainqueurs différents : Rosberg, Ricciardo, Hamilton, Bottas et Pérez. La course n’avait pas eu lieu en 2020 pour cause de Covid.
12h50 : Pierre Gasly est un heureux 6e sur la grille de départ. Le Français d'AlphaTauri aimerait forcément renouveler sa performance de l'an dernier en Azerbaïdjan, avec une 3e place. Esteban Ocon ne partira qu'en 13e position dans son Alpine en revanche.

 

12h45 : BONJOUR, VOUS ALLEZ BIEN ? Bienvenue pour vivre ce GP de Bakou. Pour l'instant, les pilotes sont au garde-à-vous pour écouter l'hymne de l'Azerbaïdjan.
Depuis le début de la saison de Formule 1, Charles Leclerc est le maître des qualifications : six sur huit possibles. Le Grand Prix a confirmé cette tendance, même si le Monégasque a avoué samedi, une fois l’affaire dans le sac : « je ne m’y attendais pas forcément ».

Reste désormais à convertir ces places de choix en victoires : le pilote Ferrari en a remporté deux en 2022, la dernière en Australie le 10 avril, contre quatre pour son grand rival, le tenant du titre Max Verstappen. Le Néerlandais de Red Bull, troisième au départ à Bakou derrière son collègue  Sergio Pérez, compte neuf points d’avance sur Leclerc au classement du championnat du monde.

» Parce que le duel Verstappen-Leclerc devrait encore faire des étincelles, on se retrouve aux alentours de 12h45.