« Main de Dieu » : Le maillot porté par Maradona contre l’Anglererre en 1986 mis aux enchères

FOOTBALL Le maillot porté par Maradona lorsqu’il a marqué un but de « la main de Dieu » en 1986 contre l’Angleterre va être mis aux enchères par Sotheby’s, qui espère le vendre plus de cinq millions de dollars

William Pereira
— 
Diego Maradona avait inscrit un but de la main, en quarts de finale de la Coupe du monde 86
Diego Maradona avait inscrit un but de la main, en quarts de finale de la Coupe du monde 86 — LEHR/SIPA

Quatre millions de livres. C’est le prix du maillot porté par Diego Armando Maradona lors du fameux épisode de la main de Dieu, en quarts de finale de la Coupe du monde 1986. L’Argentin avait inscrit un but de la main, dupant l’arbitre et provocant la colère du peuple anglais​. Deux ans après la mort du « Pibe de Oro », l’objet va être mis aux enchères par Sotheby’s, qui espère donc le vendre pour cette somme.

Depuis plus de 35 ans, ce maillot bleu portant le numéro 10 a eu pour unique propriétaire l’ancien milieu de terrain anglais Steve Hodge. Bien inspiré, il avait échangé le sien avec le « Pibe de Oro » à la fin du match remporté par les Argentins (2-1) et resté l’un des plus controversés de l’histoire de la Coupe du monde.

Le temps est venu

L’ex-joueur anglais, qui en a fait le titre de son autobiographie (The man with Maradona’s shirt) et avait confié le maillot au National Football Museum de Manchester pour y être exposé, promettait encore à la mort de Maradona que l’objet n’était pas à vendre et qu’il avait une « valeur sentimentale incroyable ». Mais le temps semble venu.

Dans le communiqué de Sotheby’s qui annonce la vente, Steve Hodge se dit « certain que le nouveau propriétaire sera très fier de posséder » ce maillot, qui « a une signification culturelle profonde pour le monde du football, le peuple argentin et le peuple anglais ».

Sotheby’s, qui l’exposera dans ses locaux à Londres pendant la vente sur Internet (du 20 avril au 4 mai), a fixé le prix de départ à 4 millions de livres, soit plus de 5,2 millions de dollars, a indiqué à l’AFP son responsable pour le streetwear et les objets de collection modernes, Brahm Wachter.

Le mieux du mieux

C’est un peu en dessous du record de 2019 (5,6 millions de dollars) établi lors d’enchères pour un maillot porté par la légende américaine du base-ball Babe Ruth avec les New York Yankees à la fin des années 1920. L’an dernier, un maillot porté dans les années 1950 par la star noire des Dodgers de Brooklyn, Jackie Robinson, a lui été vendu 4,2 millions de dollars. Sur le marché des objets de collection, le football rivalise rarement avec les sports rois aux Etats-Unis, comme le basket, le football américain ou le base-ball.

L’année dernière, les Argentins avaient été invités par leur fédération de football à célébrer les 35 ans de ce match de légende, en se repassant à la même heure qu’à l’époque la bande-son du commentateur du match, elle aussi historique.

Maillot fait à la va-vite

« Il peut y avoir beaucoup de demande sur le marché pour cet objet », parie Brahm Wachter. « Cela peut être un musée, un club, un amoureux du football ou peut-être juste quelqu’un qui veut le mieux du mieux. »

L’histoire raconte aussi que les maillots des Argentins ce jour-là avaient été achetés au dernier moment, car le sélectionneur Carlos Bilardo craignait que ses joueurs n’aient trop chaud dans leur tenue officielle. Un membre de l’encadrement était parti chercher dans Mexico un jeu de maillots plus légers, sur lesquels l’emblème de l’AFA avait été brodé et les numéros des joueurs posés et repassés à la hâte sur le dos.