ASSE – OM : Impressionnant collectivement, Marseille se balade à Saint-Etienne et signe un break dans la course à la deuxième place… Revivez ce net succès (2-4) avec nous

FOOTBALL En plein sprint final, les Marseillais (2es) ont frappé un gros coup ce dimanche en l'emportant sans trembler à Saint-Etienne (2-4). Ce succès leur permet de prendre trois longueurs d'avance sur Rennes (3e) et cinq sur Nice et Strasbourg

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier
— 
S'il a égalisé sur penalty, en fin de première période, Dimitri Payet a manqué plusieurs grosses occasions ce dimanche face à Paul Bernardoni. JEFF PACHOUD
S'il a égalisé sur penalty, en fin de première période, Dimitri Payet a manqué plusieurs grosses occasions ce dimanche face à Paul Bernardoni. JEFF PACHOUD — AFP

ASSE-OM 2-4

MATCH TERMINE

Bouanga (9e) et Gourna-Douath (86e) pour l'ASSE; Payet (45e+1 sur penalty), Kolodziejczak (61e contre son camp), Dieng (68e sur penalty) et Harit (73e) pour l'OM.

Tant qu'on y est, voici nos deux liens d'articles d'après-match de la soirée. Bonne lecture et excellente fin de soirée à toutes et à tous.

 

Voici comme prévu ci-dessous notre débrief vidéo depuis le Chaudron.

 

Et voilà, on vous laisse donc sur ce match finalement assez décevant au vu de la nette différence de niveau entre les deux équipes (2-4). L'OM (2e) réussit le gros coup du week-end en prenant ses distances avec ses poursuivants, avec Rennes (3e) à trois points et le duo Strasbourg-Nice à cinq longueurs désormais. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve dans la soirée sur le site pour deux articles de retour et une vidéo de débrief depuis le stade. La bise.
C’est fini ici, c’est assez fou de se dire qu’il n’y a dans l’impression générale laissée quasiment jamais eu match entre le 2e et le 18e de Ligue 1, alors que ce sont les Verts qui menaient au score jusqu’à la 44e minute de jeu. Les Marseillais ont vraiment dominé leur sujet et l’emportent (2-4) avec beaucoup de marge au final.

 

90e+3 : +3 : Dernière tentative pour Bouanga mais c’est largement hors cadre, après une percée tout en finesse de Mickaël Nadé dans l’axe. On devrait en rester là.
89e : Bonne petite enflammade côté stéphanois dans la foulée, à l’image du pressing mis par le revenant de notre chère Ligue 1 Enzo Crivelli. Mais il n’y a que trois minutes de temps additionnel donc ça va être plus que chaud pour revenir maintenant.
86e : Buuuuuuuuuuuuuut de Lucas Gourna-Douath, superbe frappe de cette révélation de notre Ligue 1, et suspense vaguement relancé, sait-on jamais.
84e : Waaaaaah j’ai rarement vu un joueur lancer de manière aussi cataclysmique une contre-attaque assurément hyper dangereuse. Là, au moment d’un 5 contre 4, le Marseillais Pape Gueye (c’est de lui qu’il s’agit) a mis un temps fou à accélérer avant de lâcher une passe dégueu dans le dos d’un coéquipier.
80e : Grosse grosse impression collective laissée par l’OM en tout cas, qui ne lâche rien dans cette fin de match malgré le score définitivement acquis depuis bien longtemps.
77e : L’enjeu sera clairement là pour les Verts, actuellement barragistes et qui auront un match vraiment crucial à disputer la semaine pro à Lorient (16e).

 

73e : Gooooooooooooooal again : l’OM va gentiment pouvoir soigner son goal-average sur cette deuxième période. Contre-attaque jouée de main de maître, avec au final un caviar bien caché par Guendouzi pour Amine Harit, l’un des grands bonhommes du match, qui conclut d’une frappe croisée impeccable.
68e : Et buuuuuuuuuuut pour Bamba Dieng, très costaud sur le coup. Il marque une première fois mais doit le retirer après l’intervention de Clément Turpin. Le jeune Sénégalais le balance au même endroit, fort à terre, sur la gauche de Bernardoni. Le gardien des Verts a beau bien se détendre, c’est très bien tiré et ça permet à l’OM de faire le break.

 

66e : Rien ne va plus pour Sainté, mais alors vraiment, puisque Nordin se retrouve à faire une faute évidente sur Gerson en pleine surface. Nouveau penalty donc pour les Olympiens.
61e : Buuuuuuuuuuuuuut de l’OM (annoncé compte double) ! Mais c’est incroyable, c’est un csc hallucinant de Timothée Kolodziejczak à l’issue d’une action hyper confuse initiée par une belle percussion d’Amine Harit (vraiment en jambes aujourd’hui) et une chute de Mangala. Face à son but vide, « Kolo » est surpris d’hériter du ballon et le catapulte au fond en mode Fernando Marçal au Parc des Princes, vous l’avez ?
58e : Olalalala le haut de la transversale trouvée par Bamba Dieng de la tête sur un corner marseillais. Franchement, on ne voit pas du tout comment l’ASSE pourrait tenir ne serait-ce qu’un point dans la dernière demi-heure.
51e : Bernardoni de nouveau décisif dans un duel face à Dimitri Payet, qui joue quand même très mal le coup ! Mais que Sainté est baaaaaaaaas...
C’est reparti par ici, avec un changement très offensif made in Sampaoli, puisque Cengiz Under remplace Kolasinac d’entrée de deuxième période. En même temps, l’OM a une telle mainmise sur ce match, et a la possibilité de prendre 3 points d'avance sur Rennes, et 5 sur le duo Strasbourg-Nice, alors pourquoi pas…
C’est la mi-temps juste derrière. Virtuellement mené de deux buts à la 42e minute, l’OM s’en tire bien en égalisant quatre minutes plus tard après un penalty signalé par l’arbitre VAR. En même temps, avec plus de 75 % de possession de balle, c’est tout sauf illogique pour les hommes de Sampaoli. Et désolé amis stéphanois, 20 Minutes est passé par là pour porter la guigne à Eliaquim Mangala avec son interview publiée cette semaine chez nous, clairement coupable sur l’action du penalty, et pas que sur cette première période. Allez on vous retrouve après avoir tenté de réchauffer quelques minutes nos mains.

 

45e + 1 : + 1 : Buuuuuuuuut marseillais : Payet trompe Bernardoni sur penalty et permet logiquement à l'OM de revenir dans le match.
45e : Penaltyyyyyyyyyyyy pour l’OM ! Clément Turpin n’avait rien signalé sur un corner, mais l’arbitre VAR lui a demandé de vérifier les images. On y voit effectivement Eliaquim Mangala s’écrouler sur Caleta-Car. Turpin revient donc sur sa décision initiale.
42e : Incroyaaaaaable, l’OM a failli se retrouver mené 2-0. Gros taf de Sada Thioub sur le côté droit. Son centre est repris victorieusement de la tête par Arnaud Nordin, mais il est signalé hors jeu, et il l’était bien, pas de souci.
38e : Grosse frappe lointaine de Guendouzi, claquée en corner par Bernardoni, vigilant. A noter que dans la foulée, Payet, archi pris en grippe par ses anciens supporteurs, reçoit comme à chaque corner frappé une bonne dizaine de boules de neige autour de lui. Disons que ça prête plus à sourire que le coup de la bouteille non loin de là cette saison.
33e : Sacré coup de canon de volée de Kamara, oublié au deuxième poteau, mais ça s’envole largement au-dessus, après un corner de Payet.
29e : Belle activité de Youssouf pour gêner considérablement Payet, en position de frappe dans la surface stéphanoise après un centre d’Harit. Mais les Verts ont décidément très très très peu le ballon. L’OM tient le bon bout, malgré le score, pour ramener un résultat cet aprem.
26e : Ouuuuuuh les Marseillais sont une nouvelle fois remontés contre Clément Turpin après une ouverture de Rongier pour Amine Harit. Le milieu offensif marseillais semblait avoir pris le meilleur sur Mickaël Nadé avant de s’écrouler dans la surface. Le genre d’action qui pouvait se siffler, mais Turpin signale immédiatement qu’il n’y a rien.
16e : Yeaaaaah le bon hourra football qu’on aime, en partie grâce à Clément Turpin (ceci n’est pas un compliment) qui oublie de signaler un corner évident concédé par Youssouf. Celui-ci est le premier surpris de l’absence de coup de sifflet et il en profite pour lancer un contre avec Bouanga. Boubacar Kamara est obligé de s’arracher en un contre un pour stopper l’attaquant gabonais à 25 m de son but.
9e : Buuuuuuuuuuuuuuuuut pour les Verts complètement contre le cours du jeu. Sur un long ballon, Bouanga bataille et hérite du ballon, non sans une charge litigieuse sur Kolasinac aux 30 m. Il avance ensuite et lâche une frappe moyenne sur Pau Lopez. Mais énorme toile du gardien marseillais qui laisse filer le ballon. C'est officiel : ce match s'annonce chaud. Et Clément Turpin valide bien ce but en tout cas.

 

5e : Ouuuuuuuh l’énorme occase marseillaise juste derrière. A nouveau, Mangala se retrouve en difficultés face au bon pressing de Dieng. Même s’il y a sans doute une faute sur le coup, Payet hérite du ballon mais croque sacrément son duel facile face à un Bernardoni inspiré.
4e : Première double alerte sur le but stéphanois, d’abord avec un centre Kolasinac bien intercepté par Bernardoni, juste devant Harit, puis avec une grosse prise de risque de Mangala devant Dieng à la relance. L’OM est rentré dans son match.
C'est parti ici !
14h57 : Enorme tifo dans le kop sud du Chaudron avant cette affiche.

 

14h50 : Côté OM, en l’absence de son buteur clé Milik blessé, on part sur une attaque composée de Payet (l’ancien Stéphanois a déjà été bien conspué par les kops à l’échauffement), Dieng et Gerson, avec Harit juste derrière. Enfin, ça reste à confirmer, on ne pratique pas assez le Sampaolisme quand même.

 

14h47 : On attaque avec la compo stéphanoise : plutôt du classique, et à noter l'apparition pour la première fois sur le banc d'une des recrues hivernales, l'attaquant Enzo Crivelli, qu'on imagine mal être le sauveur pour le maintien, on l'avoue.

 

14h45 : Hello les amis, on vous retrouve comme prévu dans le Chaudron. Vache, normalement même en plein mois de février, il nous faut attendre la mi-temps pour avoir des doigts « Mister Freeze ». Là, c’est déjà le cas à un quart d’heure du coup d’envoi. L’ambiance sera par contre bien chaude, malgré le décalage du match d’hier soir à cet aprem, comme vous pouvez déjà vous en rendre compte ci-dessous.

 

14 h : Pour vous faire patienter jusqu’à 14h45 et les compos, on vous propose une longue interview effectuée avant ce match avec le nouveau sage du vestiaire stéphanois, au CV XXL entre sa présence à deux Coupes du monde et ses saisons dans des clubs de la dimension de Porto, Manchester City et Valence.

Et puis voici un autre sujet sur un joueur marquant des années 2010 à Saint-Etienne : le milieu défensif Jérémy Clément. Actuellement coach en National 3 à Bourgoin-Jallieu, l’ancien joueur vient de sortir sa bio Pour le plaisir, et il nous en parle de manière originale, entre l’énorme tacle de Valentin Eysseric en 2013… et Didier Barbelivien ! Allez, on se donne rendez-vous à 14h45, à toute !


 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Lorsque vous lirez ces lignes, j’espère que ma tuture ne croulera pas sous 50 cm de neige sur cette chère A47 entre Lyon et Sainté. Bande de coquins, je vous vois vous planifier un aprem grosse poilade en cherchant à deviner qui sera le Koji Nakata de 2022. Vous l’avez ? Et oui, il s’agit du souvenir d’un ASSE-OM sous la neige, il y a 17 ans, dans lequel le latéral japonais s’était illustré en frappant dans le vide, à 2 m du ballon, sans avoir capté que le ballon était resté bloqué dans la neige. Allez, on est sympa, on vous rebalance cette vidéo mythique ci-dessous.

Après le long feuilleton samedi après-midi pour déterminer la nouvelle planification de ce match, initialement prévu samedi à 21 heures mais donc reporté en raison des fortes chutes de neige dans la Loire, on va revenir au terrain. Les deux équipes sont plutôt dans une bonne dynamique, mais évidemment chacune dans son championnat à elle : la quête de Ligue des champions pour l’OM (actuel 3e), et celle d’un sauvetage en Ligue 1 pour l’ASSE (18e et barragiste avant cette 30e journée). Le gros coup dur pour les Verts, c’est le forfait de Wahbi Khazri blessé, qui s'ajoute à celui, sans doute jusqu'à la fin de saison, du défenseur malien Falaye Sacko. A Marseille, la blessure de Milik fait évidemment mal, alors que Balerdi est également forfait, et Luan Peres suspendu. Allez, on vous donne rendez-vous à un quart d’heure du coup d’envoi ce soir pour vous parler des compos et de l’ambiance sur place, qu’on imagine peut-être moins folle qu'elle ne l'aurait été hier soir, avec ce guichets fermés annoncé. Mais quand on voit à quel point le Chaudron était bouillant pour accueillir le FC Metz il y a un mois, et qu'on sait que les Green Angels vont fêter leur 30e anniversaire à cette occasion... On espère qu’on va se régaler ensemble cet aprem. A tout vite par ici les amis.

Pour vibrer avec nous devant ce choc ASSE-OM, rendez-vous par ici dès 14h45, avec un coup d’envoi à 15 heures…