Pays de Galles – France : Le Covid-19 s’invite chez les Bleus, Penaud et Taofifenua forfaits

RUGBY L’épidémie de Covid-19 a rattrapé le XV de France avant le choc à Cardiff dans le Tournoi des VI Nations. Damian Penaud et Romain Taofifenua n’iront pas au Pays de Galles, alors qu’Antoine Dupont est disponible

Nicolas Stival
— 
Damian Penaud, touché par le Covid-19, ne verra pas Cardiff.
Damian Penaud, touché par le Covid-19, ne verra pas Cardiff. — David Gibson / Fotosport / Shutterstock / Sipa
  • Titulaire indiscutable du XV de France, Damian Penaud, touché par le Covid-19, sera absent vendredi pour Galles-France. L’ailier clermontois sera remplacé par Yoram Moefana.
  • Le 2e ligne remplaçant Romain Taofifenua a également été contaminé, ce qui a provoqué le remaniement du banc des Bleus.
  • En revanche, l’indispensable Antoine Dupont, touché mardi à l’entraînement, est disponible, comme l’ailier Gabin Villière, de retour de blessure.

Le retour de Gabin Villière sur l’aile gauche du XV de France face aux Gallois ? C'était acté depuis des jours. La présence du capitaine Antoine Dupont ? Elle était fortement espérée, malgré l'alerte au bras gauche subie par le meilleur joueur du monde mercredi à l’entraînement. En revanche, les forfaits de Damian Penaud et de Romain Taofifenua ont surpris tout le monde, joueurs et staff compris, ce jeudi, à la veille du choc au Millenium de Cardiff, qui doit rapprocher les Bleus d'un premier Grand Chelem depuis douze ans.


Selon Fabien Galthié, l’ailier clermontois, titulaire indiscutable, et le 2e ligne lyonnais, précieux « finisseur », ont appris la mauvaise nouvelle dans la matinée, « en faisant leurs valises ». D’où une conférence de presse, initialement programmée à midi pétante, retardée d’un quart d’heure, le temps de se retourner et « d’informer le groupe par écrit », dixit le manager Raphaël Ibanez.

« C’est très violent », selon Galthié

« Pour l’avoir connu, c’est violent, très violent », a lâché le sélectionneur, au sujet de ses covidés. Les conséquences sportives : titulaire à gauche de la ligne des trois-quarts lors du triomphe en Ecosse (17-36), le couteau suisse Yoram Moefana bascule à droite. Et le banc, habituellement composé de six avants et de deux arrières, lorsque Taofifenua peut s’y asseoir, passe à un « cinq + trois », avec l’intégration de l’ailier toulousain Matthis Lebel. « Il venait d’arriver à l’aéroport de Toulouse quand je l’ai appelé. Il revient cet après-midi », a glissé le patron sportif du XV de France.

Le pilier droit Mohamed Haouas, ancien taulier du poste de pilier droit, gagne un strapontin parmi les remplaçants, au détriment de Demba Bamba.

De possibles autres contaminations

Risque-t-il d’y avoir d’autres forfaits à cause d’Omicron ? « On s’y prépare », a lâché Galthié. Encore une fois, la fameuse flèche du temps du XV de France, décochée après le Mondial 2019 et censée atteindre sa cible en finale de la Coupe du monde 2023, affronte subitement des vents contraires alors que le baromètre pointait au beau fixe.