Girondins de Bordeaux : Le jour où Jean-Louis Triaud a commencé « à gifler tous les joueurs »

FOOTBALL C’est Gaëtan Laborde, ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, qui raconte aujourd’hui cette anecdote

C.C.
— 
Jean-Louis Triaud, l'ancien président des Girondins de Bordeaux.
Jean-Louis Triaud, l'ancien président des Girondins de Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP

Ce n’est pas un scoop. Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux de 1996 à 2017, était connu pour ces coups de sang dans le vestiaire bordelais. Mais ce mardi, le récit de l’un d’eux fait pas mal parler, et surtout sourire sur la toile. Il est raconté par Gaëtan Laborde, l’attaquant du Stade Rennais formé chez les Marine et Blanc. « On était en Corse avec le président Triaud et on n’était pas sur une très très bonne série. Un jour [sûrement après une nouvelle défaite], il rentre dans le vestiaire et il commence à gifler tous les joueurs. Mettre des petites gifles comme ça, je te jure que c’est vrai », explique-t-il dans l’émission Le Vestiaire sur RMC Sport face à ses coéquipiers bretons très amusés.


Au moins, un autre témoin a confirmé la scène à 20 Minutes avant d’ajouter : « Je ne sais plus après quel match mais c’était fréquent qu’il fasse des interventions hautes en couleurs (sourires) ». Gaëtan Laborde précise au passage qu’il y a échappé car il était encore tout jeune et n’avait pas joué cette rencontre. « Personne n’a parlé, personne n’a répondu, poursuit l’avant-centre. C’était un vrai supporteur, super attachant mais sur le moment, c’était particulier ».

Depuis son départ de la présidence du club, Jean-Louis Triaud décline poliment toutes les demandes des médias. Toujours présent au conseil d’administration du club, il s’occupe désormais à 100 % du dominaine viticole familial tout en gardant un œil sur les Girondins. D’ailleurs, Gaëtan Laborde n’oublie pas de rappeler que son ancien président était aussi très « généreux » et quand « on gagnait il offrait des caisses de vin ». JLT savait motiver ses hommes…