Open d’Australie : Ashleigh Barty couronnée sans perdre un set, l’Australie attendait ça depuis 44 ans

TENNIS La numéro 1 mondiale, tombeuse de l’Américaine Danielle Collins en finale, est la lointaine héritière de sa compatriote Chris O’Neil, sacrée en 1978

N.S.
— 
La n°1 mondiale Ashleigh Barty a remporté l'Open d'Australie en battant l'Américaine Danielle Collins en finale, ce samedi.
La n°1 mondiale Ashleigh Barty a remporté l'Open d'Australie en battant l'Américaine Danielle Collins en finale, ce samedi. — Aaron Francis / AFP

C’est la fête à Melbourne. Favorite du tournoi et des cœurs, Ashleigh Barty a remporté l’Open d’Australie ce samedi, en battant en finale  l’Américaine Danielle Collins (6-3, 7-6 [2]).  L’île-continent aura donc attendu 44 ans pour trouver une héritière à Chris O’Neil, la dernière « Aussie » sacrée chez elle, en 1978. « C’est un rêve qui devient réalité », a-t-elle lâché après avoir reçu le trophée.



Numéro 1 mondiale, Barty n’a pas perdu une seule manche durant la quinzaine. Elle a bien failli en céder au moins une en finale. Collins, 30e au classement WTA à 28 ans (mais future Top 10) a mené 5-1 au deuxième set, avant de céder pour sa première finale en Grand Chelem face au talent supérieur de son adversaire.

Il ne lui manque plus que l’US Open

La joueuse de 26 ans, d'origine aborigène, disputait quant à elle sa troisième finale de Majeur et poursuit son sans-faute, après ses victoires à Roland-Garros en 2019 puis  à Wimbledon en 2021.

Seul l’US Open échappe encore à celle qui avait mis sa carrière en pause à l’adolescence pour se tourner vers le cricket. Barty n’a jamais franchi les 8es de finale à New York. Mais elle semble avoir le profil pour s’asseoir durablement sur le trône du tennis féminin, très instable depuis l’éclipse de Serena Williams.