FC Nantes – FC Lorient : « Apparemment, les attaquants sont payés pour marquer ! », se félicite Kombouaré

LIGUE 1 Face à une équipe de Lorient fébrile en défense, le FC Nantes n’a pas laissé passer sa chance (4-2). Les Canaris ont été très efficaces en contre

Pierre-Alexandre Aubry
— 
Ligue 1 : le débrief de FC Nantes - FC Lorient (4-2) — 20 Minutes
  • Le FC Nantes a repris sa marche en avant face à Lorient (4-2), après sa défaite à Nice (2-1).
  • Ce festival offensif auquel ont participé trois attaquants ravit Antoine Kombouaré.
  • Le FC Nantes compte 32 points au classement et peut commencer à envisager une saison plus sereine.

La défaite à Nice est oubliée. Le FC Nantes a repris sa marche en avant face au  FC Lorient ce dimanche (4-2). Un résultat spectaculaire, dû à une seconde mi-temps où les buts se sont empilés (1-0 à la mi-temps). Les joueurs d’  Antoine Kombouaré ont maîtrisé des Merlus, dont la confiance semble bel et bien égratignée. Redoutablement efficaces sur leurs phases de transition, les Canaris ont fait trembler les filets de Paul Nardi à quatre reprises. La dernière fois, c’était à Angers, en septembre 2021.

Une preuve de la force offensive des joueurs d’Antoine Kombouaré, malgré l’absence du percutant Moses Simon, parti à la CAN avec le Nigeria. Car les attaquants ont parlé dans ce match face à Lorient. Outre l’ouverture du score d’  Andrei Girotto sur un coup franc tiré en force (encore un !), Kolo Muani, Bukari et Guebbels ont joué leurs rôles de buteurs. Un festival offensif également dû aux errances défensives des Merlus. « Il faut que tout le monde ait envie de marquer. Ça soulage aussi nos attaquants, si jamais ils ne sont pas en réussite », analyse Antoine Kombouaré, très satisfait de la réaction de ses joueurs. « Mais c’est toujours mieux quand ce sont les attaquants qui marquent. Apparemment, ils sont payés pour marquer des buts ! », s’amuse-t-il.



« Je me fous du classement »

Cette victoire des Jaunes et Verts ne s’est pas faite si facilement. Car en fin de match, les Lorientais sont revenus à un but à deux reprises. Les Canaris auraient pu baisser le rythme, voire faire le dos rond. Mais ils n’ont pas douté. Les Nantais ont même réagi à chaque fois. Parfois grâce à la maladresse des défenseurs adverses, dont Mendes, coupable d’une mauvaise remise sur le but de Guebbels. Mais aussi parce qu’ils ont maîtrisé leur sujet à la Beaujoire. « On n’a pas été inquiets parce qu’on a marqué tout de suite. C’est ce qui fait qu’on n’a pas douté », explique le coach nantais.

Notre dossier Ligue 1

« Le premier objectif c’était le rebond, après Nice, j’attendais mes joueurs au tournant. Non seulement on gagne, mais on réussit à marquer quatre buts. Ils répondent présents donc ca me plaît », ajoute Antoine Kombouaré. Avec 32 points au classement de Ligue 1, le FC Nantes peut commencer à ne plus regarder dans son rétro. Pour autant, pas question de s’emballer : « Je me fous du classement. Je me dis que si on continue dans cette voie, on va pouvoir faire une saison avec moins de pression que la saison dernière. Il s’agit de ne pas faire des plans sur la comète. » Le coach kanak maintient le cap. Tant que ses joueurs proposent le même spectacle, le plaisir sera là.