RC Lens – OM : Trois minutes de jeu et déjà un but… L’adaptation express de Cédric Bakambu

FOOTBALL Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, l'attaquant marseillais a déjà inscrit un but samedi à Lens (0-2)

François Launay
— 
Ligue 1 : Le débrief de Lens-OM — 20 Minutes
  • Arrivé cette semaine à Marseille, Cédric Bakambu n'a mis que trois minutes pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs.
  • Même s'il n'a joué que deux matchs en six mois, le joueur de 30 ans a déjà marqué les esprits avec l'OM.

« C’est difficile de rêver mieux ». Grand sourire sur le visage, Cédric Bakambu ne s’attendait pas à ça. Huit ans après son dernier match en Ligue 1 sous les couleurs de Sochaux, le nouvel attaquant de l’OM a déjà fait trembler les filets pour son retour en France. Entré à la 74e minute  samedi sur la pelouse de Lens, l’international congolais a inscrit son premier but avec l’OM… trois minutes plus tard.

Premier match, premier but, on appelle ça une adaptation express. « J’avais à cœur d’apporter ma pierre à l’édifice. Je suis entré avec détermination et avec hargne. J’ai su concrétiser, je suis content. Toute la semaine, je me suis fait chambrer au toro. C’est une belle réponse », se marre l’attaquant de 30 ans.

Il n’avait plus joué depuis trois mois

Arrivé la semaine dernière à Marseille, « Bakagoal » comme il se fait appeler au Congo, n’avait joué que six matchs avec sa sélection depuis son départ de Chine en août dernier. Mais le joueur, qui a continué à s’entretenir physiquement, n’a pas semblé en manque de rythme. Ce qui ne surprend pas le Lensois Gaël Kakuta, son adversaire du soir et coéquipier sous les couleurs congolaises.

« Cédric est un grand professionnel. Il prend énormément soin de son corps. Il a gardé une bonne condition physique. Après, il a été formé en France donc il n’a pas grand chose à changer pour se réadapter à la Ligue 1 », assure le milieu sang et or. Pour l’OM, ce retour a tout l’air d’une aubaine pour un club qui galère à trouver son fameux « grantakan » depuis des lustres.

« C’était un petit risque (de le lancer) après sa longue période d’inactivité. Mais on a pensé que sa vitesse pouvait nous apporter quelque chose sur 15-20 minutes. En effet, ça nous a aidés. On va continuer de travailler pour le faire revenir à sa meilleure forme », promet Jorge Sampaoli, l’entraîneur marseillais, pas mécontent des débuts d’un joueur qui aura de quoi chambrer ses nouveaux coéquipiers lors du prochain toro.