Des interrogations sur tout le terrain

Floréal Hernandez

— 

Habituellement, Jean-Marc Furlan fait évoluer son équipe en 4-2-3-1. Un schéma qu'il devrait reconduire à Tours, ce soir, pour la 32e journée de Ligue 2. Le problème qui se pose pour l'entraîneur strasbourgeois, c'est qui mettre et à quel poste. Car si le duo Cohade- Lacour est partant au milieu du terrain, tout comme Kandia Traoré à la pointe de l'attaque, JMF doit composer avec une cascade de points d'interrogation pour constituer son équipe. Ces incertitudes proviennent tout d'abord de la blessure aux cervicales de Marcos. « C'est la m... lâche-t-il. Il y a de fortes chances que sa saison soit terminée. C'est la quatrième fracture de la saison après les chevilles de Pelé, Othon et Bezzaz. Mais ne voyons pas le verre à moitié vide, on est troisième et on a toujours quatre points d'avance sur le quatrième », positive Jean-Marc Furlan.

L'indisponibilité de Marcos, doublée de celle d'Emil Gargorov (ischio-jambiers), l'amène à hésiter entre une titularisation de Mamadou Bah, de Magaye Gueye ou de Boubacar Kébé au poste de meneur. Le Guinéen part avec les faveurs du coach après sa bonne entrée à Lens « même si ce n'est pas un spécialiste du poste ». Habitué à jouer 10, Gueye pourrait le remplacer en cours de match. Kébé ne défend pas assez pour être l'option n° 1. A droite et à gauche de cette interrogation, il y a deux certitudes avec les titularisations de James Fanchone et de Franck Dja Djédjé.

Passons maintenant au chantier de la défense. Le retour de suspension de Steven Pelé amène Furlan à reconstituer la charnière avec Harlington Shereni. Sur les côtés, il cogite. « En plus, les meilleurs joueurs de Tours sont dans les couloirs [Atik et Diarra]. » Zoltan Szelesi n'a pas convaincu à Lens et Jean-Alain Fanchone souffre des ischios. Pierre Ducrocq pourrait suppléer le Hongrois et Greg Paisley évoluer côté gauche. Malgré tous ces aléas, JMF l'annonce : « On va à Tours pour ne pas revenir battu. » W